Togo: Des représentants de la DEA à Lomé

16 Novembre 2019

Des rencontres viennent de s'achever entre les responsables du secteur maritime et ceux de l'International Registration Bureau (IRB), la société chargée par le Togo depuis 2008 de l'immatriculation des navires.

Objectif des échanges, améliorer la gouvernance du registre du pavillon togolais.

Près de 1.400 navires naviguent à travers le monde sous pavillon national.

Des rencontres se sont également déroulées avec des membres de la DEA.

La Drug Enforcement Administration est le service de police fédéral américain dépendant du Département de la Justice chargé de la mise en application de la loi sur les stupéfiants et de la lutte contre leur trafic.

Il a été question de la mise en œuvre par le Togo des Résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies relatives au transport maritime international.

La délégation du Département d'Etat et de l'Ambassade des Etats-Unis à Lomé a rencontré les experts du secteur maritime togolais.

La délégation US a félicité le gouvernement pour les efforts menés dans la lutte contre les personnes qui commettent ou tentent de commettre des actes illicites par la voie maritime. Elle a reconnu que le Togo coopère pleinement et a cependant souhaité l'intensification de la lutte contre les réseaux criminels dans le secteur maritime.

En septembre 2019, sur 1400 navires battant pavillon togolais, 47 ont été radiés pour violation des résolutions des Nations Unies relatives aux sanctions contre la Corée du Nord et autres activités illégales.

Par ailleurs, 57 autres ont été radiés en raison de leurs sous- performances.

Les Etats-Unis souhaitent que le Togo adhère au mémorandum d'entente sur le partage d'information avec certains grands pavillons internationaux appelé 'RISC'.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.