Congo-Kinshasa: Coopération - Des investisseurs allemands intéressés par la RDC

Encore des points glanés par Félix Tshisekedi qui vient d'arracher des autorités allemandes leur accord pour la relance sur des nouvelles bases de la coopération bilatérale avec la RDC.

Ce nouveau cycle de coopération, les deux parties le veulent agissant et mutuellement avantageux. Ceci constitue sans nul doute l'un des acquis majeurs de la visite de travail de trois jours effectué par le chef d'Etat congolais à Berlin. Lors des échanges qu'il a eus le jeudi 14 novembre avec les opérateurs économiques allemands, il a été essentiellement question d'investissements en RDC. Après avoir esquissé l'environnement de plus en plus favorable aux affaires qu'offre actuellement son pays, Félix Tshisekedi a, en outre, présenté les opportunités d'investissements qu'il recèle de part sa position géostratégique au cœur de l'Afrique. « Le Congo est très important, à la fois par sa taille, mais aussi par sa population, et également par sa position géographique au cœur de l'Afrique, au carrefour de plusieurs organisations sous-régionales. Il n'y a pas meilleur endroit que mon pays », a-t-il lancé tout en invitant ses hôtes à accompagner la RDC à relever le grand défi de développement.

Et d'ajouter qu'aujourd'hui la RDC est résolument tournée « vers un avenir plus radieux et souriant ». Avec des industriels allemands évoluant dans le secteur minier, il a été évoqué la possibilité de transformer les minerais congolais localement avant leur exportation afin de donner une valeur ajoutée à l'économie nationale. Dans le domaine des transports, un projet de construction de 10.000 km de chemin de fer est en passe d'être conclu, à en croire des sources. Félix-Tshisekedi a émis le vœu de voir les investisseurs allemands atterrir bientôt à Kinshasa ou ailleurs sur le territoire national congolais « en partenaires, en amis, en accompagnateurs de ce grand défi de développement ».

Le chef d'Etat congolais aurait réitéré le même discours, le vendredi 15 novembre, devant Frank-Walter Steinmeier, le président de la République allemande, qui l'a reçu en audience. A en croire des indiscrétions, quand bien même rien n'a officiellement filtré de cette entrevue.

Vivement une aide au développement

Avec la chancelière allemande Angela Merkel, le Chef d'Etat congolais a eu une longue séance de travail à l'issue de laquelle les deux personnalités étaient face à la presse. Tout en se félicitant de la redynamisation de la coopération entre la RDC et son pays, la chancelière allemande a tenu à saluer les premiers signaux positifs émis par Félix Tshisekedi dès son accession à la magistrature suprême, lesquels signaux permettent de déblayer le terrain en prévision de la relance de la coopération congolo-allemande. « Je me réjouis de l'amélioration de la situation en RDC par les réformes du président Tshisekedi. Fini les prisonniers politiques, cela nous permet d'initier de nouvelles relations avec ce pays. Une aide au développement mais aussi une coopération économique », a-t-elle indiqué.

Un état des lieux censé s'effectuer endéans six mois devra permettre, à en croire la chancelière allemande, « de savoir ce qui devra alors être fait après les efforts éventuellement consentis par le président Tshisekedi ». Et d'ajouter: « Nous voulons être un partenaire, avec l'Union européenne, de la RDC et soutenir là où il y a demande car seul le Congo peut résoudre ses problèmes.»

Pour sa part, Félix Tshisekedi a indiqué qu'il entretient une politique d'ouverture au monde et qu'il n'hésitera pas, un seul instant, à aller partout où il y aura un intérêt pour la République démocratique du Congo. « Je suis là pour servir mon peuple, j'irai dans le sens où son intérêt sera primordial », avait-il déclaré en substance.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.