Congo-Brazzaville: Migration - Faire des déplacés un atout pour le développement

Prélude à la célébration, le 18 novembre, de la Journée africaine de la statistique, le ministre du Plan, de la Statistique et de l'Intégration régionale, Ingrid Olga Ghislaine Ebouka Babackasa, a révélé l'intention de son pays de collaborer avec le Haut-commissariat des Nations unies aux réfugiés dans le processus d'identification des expatriés et déplacés, en vue de les associer dans le processus de développement.

« Cette collaboration avec le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiées (HCR) est particulièrement essentielle pour la réussite de la stratégie gouvernementale intégrant les déplacements forcés dans le plan national de développement 2018-2022 », a indiqué la ministre du Plan, de la Statistique et de l'Intégration régionale. Institué en mai 1990 par la Commission économique des Nations unies pour l'Afrique, la journée africaine vise à sensibiliser le public à l'importance de la statistique dans tous les aspects de la vie socio-économique, culturelle et environnementale.

Pour la vingt neuvième édition de ladite journée, le thème retenu est « Tout le monde compte : des statistiques de qualité pour une meilleure gestion des déplacements forcés en Afrique ». Le choix du thème, a précisé la ministre, établit la nécessité du continent africain à s'engager davantage sur la question de la migration à travers la mise en œuvre des programmes stratégiques pertinents. « ... Chaque déplacé devrait être considéré comme une force, un atout et non une menace sur sa terre d'accueil, car l'histoire de l'humanité nous apprend que nous sommes tous des migrants », a-t-elle indiqué. Selon une étude menée en 2018 par le HCR, le nombre de personnes déplacées dans le monde a été estimé à 70,8 millions, soit plus d'un tiers de ce nombre se trouve en Afrique.

Dans le souci de mettre en œuvre des mesures à même de relever le défi de la migration, l'Institut national de la statistique prévoit réaliser, sur l'ensemble du territoire national, un dénombrement physique du cinquième recensement général de la population et de l'habitation. « Les données chiffrées collectées nous renseigneront ultimement sur le nombre des réfugiées et des personnes déplacées au Congo », a conclu le ministre du Plan de la Statistique et de l'Intégration régionale.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.