Algérie: Présidentielle algérienne - Les 5 candidats signent la Charte d'éthique des pratiques

Alger — Les cinq candidats à la Présidentielle algérienne du 12 décembre prochain ont signé, samedi, la Charte d'éthique des pratiques électorales, élaborée par l'Autorité indépendante des élections (ANIE) et exposant les principes directeurs et les pratiques particulières qui forment le cadre du comportement moral attendu des acteurs et personnes participant au processus électoral.

La Charte a été signée par le président de l'ANIE, Mohamed Charfi ainsi que par les cinq candidats à la magistrature suprême du pays, respectivement MM. Abdelaziz Belaid, Ali Benflis, Abdelkader Bengrina, Abdelmadjid Tebboune et Azzedine Mihoubi.

A l'issue de la signature, Charfi a indiqué que la Charte initiée par l'ANIE, conformément aux dispositions d'une loi organique, "a été élaborée après concertations autour du principe et du contenu", estimant que sa signature par l'ANIE et les candidats à la Présidentielle témoigne de "l'engagement de tous dans le processus de contribution à l'émergence de l'Etat consensuel, fondé sur le libre choix pour tous, en toutes circonstances et chaque fois que nécessaire".

Œuvrant à la consécration des principes de la démocratie constitutionnelle, l'ANIE veille, à travers cette initiative, à "concrétiser la pratique consensuelle et l'utiliser comme outil pour atteindre cet objectif", a-t-il encoure soutenu.

Cette Charte expose les principes directeurs et les pratiques particulières qui forment le cadre du comportement moral attendu des acteurs et personnes participant au processus électoral, selon ce document dont l'APS a obtenu une copie. D'où l'impératif, selon les statuts de l'ANIE d'élaborer la Charte et d'œuvrer à sa promotion auprès de tous les concernés par la Présidentielle.

Elle est fondée sur le respect "profond et durable" du processus démocratique et sur l'observation des lois et textes subséquents qui codifient les règles des élections et des campagnes électorales".

Le document stipule que le comportement moral relatif au processus électoral entend le respect des principes démocratiques de base à travers le libre exercice des droits démocratiques sans intimidation, notamment le droit de se porter candidat, le droit de vote, le caractère secret du vote, la transparence du financement des campagnes électorales ainsi que l'indépendance et la neutralité de l'institution en charge des élections et des services qui en dépendent.

Les acteurs participants au processus électoral sont souscrits, en vertu de la Charte, aux principes d'élections libres et intègres, au respect des lois électorales, au renforcement de la confiance du citoyen par rapport à l'intégrité du processus électoral et à la défense des droits démocratiques des Algériens.

A noter que les représentants des médias nationaux ont signé, samedi après-midi, cette Charte.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.