Congo-Kinshasa: Nouvelle tuerie dans la région de Beni en RDC

Au moins 14 civils ont été tués la nuit de vendredi à samedi dans l'est de la République démocratique du Congo. L'attaque s'est produite dans la région de Beni, dans la province du Nord-Kivu.

Les 14 personnes ont été tuées à un kilomètre d'intervalle, dans la région de Beni, plus précisément dans la localité de Mbau. C'est dans cette province du Nord-Kivu que l'armée dit mener, depuis le mois dernier, des opérations d'envergure contre les Forces démocratiques alliées (ADF), groupe rebelle ougandais établi en RDC.

Joint par RFI, Teddy Kataliko, un des responsables de la société civile de Beni, estime qu'il n'y a aucun doute et qu'il s'agit bien d'une attaque de représailles, en réponse à l'offensive menée par l'armée congolaise.

« Les habitants de Mbau ont été surpris par un groupe d'assaillants qui ont fait une incursion dans leur maison. Comme d'habitude, le mode opératoire est presque le même : ils ont opéré à la hache et à la machette en découpant plusieurs civils ou en cognant les têtes des enfants contre les murs. C'est une façon cruelle, une façon de faire peur à la population. Ils se déguisent avec des tenues de la police et des tenues FARDC [Forces armées de la République démocratique du Congo], mais aussi avec des tenues civiles. Ce qui prête à confusion, c'est qu'en les voyant, on peut penser que ce sont des militaires, des FARDC, qui sont en patrouilles », a-t-il déclaré avant d'ajouter que les conséquences, aujourd'hui, c'est que « la population entière est en train de se déplacer de l'Est vers l'Ouest » et que toutes les grandes agglomérations telles que Oicha, Eringeti, Kokola et Mbau sont vidées de leur population.

En parlant des assaillants, Teddy Kataliko pointe du doigt les ADF. « Nous faisons référence aux ADF qui sont à la débandade. Ce sont effectivement des représailles. Comme leurs bases ont été détruites, c'est comme ça qu'ils se dirigent beaucoup plus vers le Nord pour s'en prendre à la population civile, mais aussi pour faire signaler leur présence. C'est donc une démonstration de force », explique ce responsable de la société civile de Beni.

Depuis que les FARDC ont déclenché ses opérations, il ne se passe pas un jour sans que l'on ne s'attende à une attaque des ADF contre la population.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.