Sénégal: Filière fonio - Kédougou enregistre un bond de 17% en 2018 (gouverneur)

Kédougou — La région de Kédougou (sud-est), l'une des principales zones de production du fonio, en a produit 1300 tonnes en 2018, soit un bond de 17% par rapport à 2017, a annoncé vendredi, Jean Paul Malick Faye, l'adjoint au gouverneur chargé des affaires administratives.

"Cette céréale a occupé pour la campagne 2018-2019 une superficie de 1600 hectares, soit une hausse de 5% par rapport à la campagne précédente. Par rapport à la production, il est attendu 1300 tonnes, ce qui représente un bon de 17% par rapport à la campagne précédente", a-t-il dit.

M. Faye s'exprimait lors de la cérémonie marquant la célébration de la journée du fonio, dans l'enceinte de la mairie de Kédougou, sur le thème : "Le fonio, une culture culturelle dans un contexte de changement climatique au Sénégal". Les autorités administratives locales et des délégations venues de la Guinée, du Mali et d'autres régions du Sénégal étaient présentes.

Ces statistiques révèlent l"'engouement" des producteurs en faveur de cette céréale qui d'année en année donne des satisfactions et permet de lutter contre l'insécurité alimentaire, selon M. Faye.

L'adjoint au gouverneur a exhorté les acteurs de la filière à avoir la "culture des données statistiques" en vue de permettre à l'exécutif régional de planifier ses futures actions.

Il a indiqué que l'Etat du Sénégal a beaucoup investi dans la filière fonio à travers la Délégation à l'entreprenariat des femmes et des jeunes (DER) et le Programme d'appui au développement agricole et à l'entreprenariat rural (PADAER).

"Pour soutenir cette chaîne de valeur, il nous faut savoir si ces financements injectés ont produit des résultats", a-t-il encore préconisé, estimant qu'une telle initiative devrait également passer par la formation des acteurs en matière de gestion des données statistiques.

Selon lui, sans cette formation, ils ne pourront procéder à la collecte de données statistiques fiables, invitant tous les acteurs de cette filière à faire de la collecte des données "une priorité".

M. Faye a par ailleurs invité les institutions financières à accompagner la filière fonio, parce que, a-t-il fait valoir, elle "est porteuse et créatrice d'emplois".

"Si nous accompagnons cette filière, nous pouvons lutter contre l'émigration clandestine, le chômage des jeunes et l'orpaillage clandestin qui tue beaucoup de personnes à cause des éboulements", a-t-il dit.

De même, il a appelé les jeunes à "retourner à l'agriculture", soulignant que la région de Kédougou dispose de toutes les potentialités parmi lesquelles une bonne pluviométrie et l'accompagnement des services techniques.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.