Afrique du Sud: South African Airways - La poursuite de la grève affecte gravement la compagnie

La compagnie aérienne South African Airways (SAA) avait prévu de reprendre ses vols internationaux dimanche et les liaisons intérieures mardi.

La direction de la compagnie publique avait annulé plus de 300 vols qui étaient prévus samedi et vendredi, suite à un mouvement de grève de 60 % des employés.

Les discussions entamées samedi entre direction et syndicats n'ont rien donné et l'appel du principal syndicat sud-africain d'élargir le mouvement à tout le secteur aérien risque de faire encore très mal à la compagnie publique.

La grève en cours à la South African Airways va affecter une compagnie déjà en très grande difficulté financière.

La poursuite du mouvement pourrait même lui être fatale car, selon un responsable du groupe, la compagnie perdrait ainsi plus de 3 millions d'euros par jour, en raison des annulations de vols.

Direction et syndicats se sont retrouvés samedi autour d'une table mais ils ne sont pas parvenus à un accord. Les dirigeants de la compagnie prévoient une nouvelle rencontre pour poursuivre les négociations.

Pour l'instant, les syndicats demandent une hausse des salaires de 8% et la direction propose une augmentation de 5,9%. Par ailleurs, les représentants du personnel demandent une garantie d'emploi de trois ans pour tous les salariés, rejetant ainsi le plan de restructuration.

Annoncé il y a une semaine, ce plan de restructuration de la compagnie prévoit la suppression d'un emploi sur cinq et vise à redresser les comptes de l'un des grands transporteurs africains qui survit grâce aux subventions de l'Etat mais qui a du mal à faire face à la concurrence, notamment d'Ethiopian Airlines.

D'ores et déjà, le premier syndicat sud-africain Numsa a appelé ce dimanche à élargir cette grève déclenchée par les employés de la compagnie aérienne SAA à l'ensemble du secteur aérien du pays.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.