Angola: Des projets de lutte contre la sécheresse en construction à Cunene

Ombadja (Angola) — La construction du système de transfert d'eau du fleuve Cunene, de la localité de Cafu à Shana, dans les zones de Cuamato et Namacunde a débuté vendredi, avec la pose de la première pierre et l'acte de consignation du projet.

Avec cet acte, signé pour la partie angolaise, par le directeur général de l'Institut National des Ressources Hydriques (INRH), Manuel Quintino et par l'entreprise de construction chinoise Sinohydor, Jack Donge, démarre la construction d'une centrale de captage d'eau dans le fleuve Cunene à partir du système de pompage et du conduit de Cafu à Cuamato.

Le projet fait partie d'un financement estimé à 200 millions de dollars, approuvé par le Président de la République, João Lourenço, en avril de cette année, qui comprend également la construction des barrages de Caculuve et de Ndúe.

Il disposera également d'une station de pompage de 2 000 mètres cubes par seconde, d'un conduit de 57 km et de 30 abreuvoirs (réservoir traditionnel d'eau dans les zones rurales).

Le premier lot coûtera à l'Etat 21. 469.139. 880,00 kwanzas et le second 22. 889. 220. 771,91 AKZ, bénéficiant directement à 470 000 habitants et à 500 000 animaux.

La mise en œuvre des projets a une durée de 18 mois et créera 330 nouveaux emplois, permettant également l'irrigation de 5 000 hectares de champs agricoles.

Les phases suivantes comprennent la construction de deux barrages dans les localités de Caculuve et de Ndúe, dans le but de fournir de l'eau à canaliser vers les zones sans cette ressource.

Le ministre de l'Énergie et des Eaux, João Baptista Borges, a affirmé que cette action exprimait clairement la volonté de mettre un terme aux effets de la sécheresse dans la vie de la population de province de Cunene.

Depuis octobre 2018, la province de Cunene traverse une grave sécheresse avec 880 172 personnes et un million de têtes de bétail touchées, ayant déjà tué 30 000 animaux, entre bovins, caprins et porcins.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.