Angola: L'entreprenariat féminin développe le tourisme et génère des revenus

Luanda — L'entreprenariat féminin stimule le tourisme et génère des revenus pour le pays par le biais d'investissements privés, favorisant ainsi un environnement propice aux affaires, a déclaré samedi, le directeur national de requalification d?infrastructures et produits touristiques, Afonso Vita.

S'adressant à l'Angop, à l'occasion de l'ouverture d'une coopérative de femmes d'affaires et de tourisme, Afonso Vita a indiqué que, si les femmes entrepreneures investissaient dans le secteur du tourisme, elles stimulaient l'environnement des affaires, ainsi que la possibilité d'élever la culture et économie du pays.

Le responsable soutient que les actions des femmes constituaient un mécanisme important pour améliorer l'environnement des affaires, créer des conditions favorables à l'entrepreneurial et améliorer les indicateurs de qualité de vie.

En ce sens, il souligne que le tourisme peut favoriser différentes initiatives de développement économique local, ainsi que la gestion des petites entreprises, en exploitant mieux les ressources naturelles, humaines, matérielles et financières disponibles.

"Il est crucial que les femmes entrepreneures et non seulement ne travaillent pas seules, car le partenariat est une bonne stratégie pour que le travail puisse être effectué et que des résultats concrets soient obtenus", a-t-il affirmé.

A l'occasion, la présidente de la Coopérative de femmes d'affaires et de tourisme, Angela Marta Diamantino, a souligné qu'une partie du développement local d'une municipalité dépendait d'actions entrepreneuriales liées au secteur du tourisme.

"Pour que des initiatives entrepreneuriales se produisent, il est nécessaire que l'environnement dans lequel elles sont insérées soit propice à entreprendre", a-t-elle indiqué.

À cet effet, la promotrice des destinations touristiques estime qu'il est nécessaire de travailler à l'expansion de l'information touristique afin que le secteur du tourisme soit un domaine stratégique pour apporter une valeur ajoutée à l'économie angolaise.

Cependant, elle a souligné que malgré les difficultés, le tourisme jouerait un rôle clé dans le développement de l'économie angolaise, car il existe un potentiel suffisant pour tirer parti de l'industrie et générer des revenus, objectif à atteindre avec la participation d'entreprises nationales et étrangères.

"Il est donc nécessaire de former le personnel pour améliorer les services et mieux servir", a-t-elle défendu.

La coopérative créée samedi à Luanda compte 25 membres cofondatrices. Elle a notamment pour objectif de promouvoir le tourisme par le biais de l'agroalimentaire, l'éradication de la pauvreté dans tout le pays, la formation des membres, entre autres.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.