Algérie: Tindouf / El-Mouggar - L'Algérie s'engage à promouvoir le commerce entre les pays voisins

Tindouf — Le ministre du Commerce, Saïd Djellab, a affirmé, samedi à Tindouf, que la relance du salon international "El-Mouggar" traduit l'engagement des pouvoirs publics algériens à promouvoir les échanges commerciaux entre les pays voisins.

"La relance du salon international +El-Mouggar+ traduit l'engagement des pouvoirs publics à promouvoir les opportunités d'échanges commerciaux entre les pays voisins", a souligné M. Djellab lors d'un forum tenu en marge de la manifestation économique et commerciale d'El-Mouggar, au terme de sa tournée dans la wilaya de Tindouf.

Le ministre a déclaré que "la dynamisation de l'économie et du commerce entre les populations des régions frontalières des pays limitrophes fait partie des projets du gouvernement algérien visant la création des activités économiques et commerciales dans des régions économiques importantes, constituant une véritable base de lancement de l'intégration économique dans la région".

"La nouvelle approche de ce salon international consiste en la préservation aussi de sa vocation culturelle en vue de refléter la diversification économique, culturelle et touristique de l'Algérie", a-t-il dit.

Le ministre mauritanien du Commerce et du Tourisme, M. Sid Ahmed Ould Mohamed, a, de son côté, indiqué que "Nous sommes indubitablement en quête de davantage d'efforts conjugués pour exploiter les opportunités existantes en matière d'échanges commerciaux entre les pays africains", avant de qualifier la manifestation El-Mouggar comme "une des formes d'échanges commerciaux que les pays aspirent à mettre en forme".

M. Ould Mohamed a affirmé que "le Gouvernement mauritanien tient fermement à concrétiser l'intégration commerciale entre les pays du Maghreb Arabe par souci d'en faire de ce forum la locomotive d'échanges commerciaux à l'échelle africaine", avant d'annoncer que la ville de Nouadhibou abritera la prochaine édition d'El-Mouggar.

Le ministre Malien du commerce, M. Mohamed Ag Erlaf, a souligné pour sa part que "la manifestation économique et commerciale d'El-Mouggar est une opportunité pour les populations des pays africains pour tirer profit des échanges commerciaux", avant d'exprimer son espoir de voir cette manifestation se développer davantage.

Cette exposition commerciale relancée, après son éclipse depuis les années 1970, regroupe pas moins de 100 opérateurs économiques et commerciaux issus de l'Algérie et d'autres pays africains limitrophes, dont la Mauritanie, le Sénégal, Mali, Niger, en sus de la République Arabe Sahraouie Démocratique (RASD).

Ce rendez-vous économique sera mis à profit pour promouvoir les échanges commerciaux, la mobilisation d'une base logistique au niveau de la wilaya susceptible de réunir les conditions requises pour l'acheminement des marchandises et garantir les procédures de stockage des produits, gérer les procédures douanières, et assurer de nouveaux revenus pour la commune de Tindouf, ont fait savoir les organisateurs.

La manifestation servira aussi de grande vitrine pour les opérateurs économiques algériens pour la commercialisation de leurs produits, la conclusion de conventions de coopération dans ce domaine, la vulgarisation des produits algériens exportables en direction de leurs homologues africains, selon la même source.

L'ouverture du poste frontalier terrestre "Mustapha Ben Boulaid" entre l'Algérie et la Mauritanie constitue aussi une ébauche pour la relance de la coopération commerciale entre les deux pays et devra contribuer au développement des activités commerciales et économiques à la satisfaction de la population locale et de celles des pays limitrophes aux frontières algériennes.

"El-Mouggar" est organisé conjointement par la société algérienne des expositions et de l'exportation (Safex), le groupe de transports des marchandises et de logistique (LogiTrans) et les Chambres de Commerce et d'Industrie des pays participants.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.