Congo-Kinshasa: Affaire sextape - Héritier Watanabe attendu ce lundi au Parquet près le tribunal de Gombe

Kinshasa, la Capitale, via les réseaux sociaux était en ébullition le week-end dernier, suite à une sextape de l'artiste Héritier Watanabe qui a circulé sur la toile.

Accusé pour atteinte à la pudeur et « proxénétisme », le Président de l'orchestre "La team Wata" sera ce lundi devant les juges du parquet près le tribunal de Kinshasa-Gombe, pour donner plus de lumière sur cette affaire. Ce, après sa dernière audition intervenue le week-end dernier. Contacté, l'artiste parle d'un acte de piratage perpétré par des hommes qui voudraient en sa personne. «J'ai acheté un iPhone 11. A partir de mon iCloud, j'ai transféré des fichiers de l'ancien au nouveau téléphone, c'est en ce moment que la vidéo a été partagée dans les réseaux», a-t-il déclaré.

Par ailleurs, cette histoire n'a pas laissé la classe politique sans mot notamment, le député national Claudel Lubaya qui a appelé les autorités policières et judiciaires à éviter une justice à double vitesse dans cette affaire. «Sans porter un jugement de valeur sur les faits de mœurs reprochés à l'artiste musicien Héritier Watanabe, je constate néanmoins, non sans regret, la diligence de la justice pour le mettre aux arrêts pendant que la même justice peine à agir sur certaines affaires courantes dont celles de meurtre et autres... », a-t-il déclaré sur sa page Facebook officielle.

Dans tous les cas, c'est ce lundi qu'Héritier Wata va répondre à l'invitation des juges pour plus d'éclairage dans ce dossier aussi sensible qu'il soit. Affaire à suivre !

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.