Congo-Kinshasa: Camp Kabila - L'Asbl TMM inaugure 2 salles de classe modernes et octroie des bourses d'études à 13 élèves

Lancée depuis le 15 août dernier, la campagne "Muana ya Mapinga Kelasi ya ofele" (Enfant de militaire et policier pour la gratuité de l'enseignement), ne cesse de marquer les esprits.

En effet, dans le souci de cette initiative de la gratuité appliquée par le Chef de l'Etat, Félix Tshisekedi, l'Asbl Telema Muana Mapinga (TMM) a inauguré, le vendredi 15 novembre, deux nouvelles salles de classe modernes à l'école du camp Kabila, dans la commune de Lemba. Et, par la même occasion, cette structure a présenté 13 candidats bénéficiaires de la bourse "Muana ya Mapinga Académia".

Les résidents du camp Laurent- Désiré Kabila et les environs ont été éblouis le week-end passé, par ce geste combien louable réalisé par l'Asbl TMM. Cette dernière qui réunit en son sein des descendants des militaires et policiers épris du souci de contribuer à l'amélioration des conditions de vie de leurs pairs enfants des militaires et policiers, afin qu'ils soient aussi considérés dans la société.

Prenant la parole, Christelle Kiabuka, Coordonnatrice de cette association, n'est pas restée égoïste, en remerciant d'abord le Président de la République, Félix Tshisekedi, ainsi que la première dame Denise Nyakeru, qui a montré la voie, en réfectionnant cette école. La première dame a même doté cet établissement scolaire d'une autonomie en eau, en construisant une fontaine capable de desservir les quartiers environnants. «Je suis très reconnaissante au couple présidentiel pour les efforts consentis dans cet établissement, je leur dis encore grand merci d'avoir pensé à nous [Enfants des militaires, ndlr] », a déclaré Christelle Kiabuka.

La coordonnatrice a, par ailleurs, précisé que les deux salles de classe construites sur fonds propres de ladite association représentent une symbolique force annonçant le début d'un nouvel air pour les enfants des hommes en uniforme. « Nous, Telema Muana Mapinga, recommandons à l'Etat Congolais de construire de nouveaux bâtiments pouvant contenir ces effectifs avec des installations hygiéniques impeccables, régulariser la situation de nouvelles unités (N.U) et les non-payés (N.P) le plus tôt possible. Et, au besoin construire de nouvelles écoles et engager de nouveaux enseignants en améliorant leurs conditions de travail pour leur permettre de donner les meilleurs d'eux-mêmes », a exhorté Christelle Kiabuka.

Muana Mapinga Académia

Autre fait marquant de cette journée était la remise symbolique des bourses et présentation des différents lauréats bénéficiaires de cette prime nommée Muana Mapinga Académia. Cette bourse récompense les meilleurs élèves en bleu-blanc. Au total, 13 élèves dont 10 des humanités et 3 au niveau du secondaire ont bénéficié de cette récompense.

Signalons que ces heureux gratifiés bénéficieront d'un crédit d'une prise en charge totale des frais d'études universitaires, d'un logement dans les Homes universitaires et d'un repas tout au long de leur cursus académique, soit 5 ans. Pour ceux du secondaire, d'après les organisateurs, l'Asbl TMM va payer leurs frais scolaires durant les six prochaines années des humanités. Pour cette association, l'objectif est d'atteindre 600 bourses à l'horizon 2021. «Généralement, les enfants des militaires atteignent difficilement le haut niveau dans les études ; ils s'arrêtent au niveau primaire, avec un certificat de fin d'étude primaire. Afin de les permettre d'atteindre la licence, nous avons sélectionné, au moyen d'un test d'admission, les candidats à cette bourse. Notre ambition est d'atteindre la barre de 600 bourses d'ici 2021», a expliqué Christelle Kiabuka.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.