Niger: L'opposant Hama Amadou est de retour en prison

Photo: Le Pays
Hama Amadou

Hama Amadou, rentré jeudi à Niamey après trois ans d'exil, a été arrêté ce lundi matin. Il lui reste huit mois de prison à purger après sa condamnation dans une affaire de trafic de bébé.

C'est, accompagné de son avocat, maître Mossi Boubacar, qu'Hama Amadou s'est présenté à la brigade de la gendarmerie nationale de Niamey très tôt ce lundi 18 novembre au matin. De sources judiciaires, il avait été convoqué la veille pour se présenter à la brigade.

Dans la matinée, Hama Amadou est arrivé à la prison de Filingué, située à 180 km au nord de Niamey. La même prison où il avait été détenu avant son évacuation sanitaire en France en 2016.

Depuis le jour de son arrivée, ses lieutenants l'ont affirmé, Hama Amadou se mettra à la disposition de la justice de son pays. Aujourd'hui, c'est chose faite, la procédure a été respectée.

Vers une grâce présidentielle ?

Combien de temps Hama Amadou va-t-il rester en prison ? C'est la principale question que tout le monde se pose à Niamey.

Pour beaucoup de ses lieutenants, et même dans la mouvance présidentielle, beaucoup pensent qu'Hama Amadou pourra bénéficier d'une probable grâce présidentielle.

Un domaine réservé et du seul pouvoir discrétionnaire du président de la République, Mahamadou Issoufou.

Les deux hommes se sont d'ailleurs entretenus plus tôt dans le weekend par téléphone. Hama Amadou a en effet reçu en milieu de matinée ce dimanche un coup de fil du président Issoufou Mahamadou qui lui a présenté ses condoléances.

Selon le député de l'opposition, Soumana Sanda, c'est la première dame Malika Issoufou, accompagnée de l'épouse du Premier ministre, qui a servi d'intermédiaire entre les deux hommes politiques et qui a passé à Hama Amadou son époux au téléphone.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.