Afrique: Elim CAN 2021/ Hervé Lybohy - « la Côte d'Ivoire n'a pas besoin de ce genre de coup de pouce »

Hervé Lybohy, défenseur du Niger s'est montré virulent vis-à-vis de l'arbitrage après la victoire de la Côte d'Ivoire à l'issue de la rencontre. Ayant montré un beau visage surtout sur le plan défensif, le Mena a finalement cédé à la 68ème minute sur penalty.

Un penalty qui n'a pas été du goût du défenseur nigérien. Visiblement, la balle n'a pas touché la main du joueur dans la surface de réparation mais l'arbitre a tout de même montré le point de penalty. Ce qui a permis aux Eléphants de gagner sur la plus petite des marques. Un arbitrage que Lybohy qualifie de partial.

« Je pense qu'une grande équipe comme la Côte d'Ivoire n'a pas besoin de ce genre de coup de pouce. C'est l'arbitrage qui leur a permis de gagner ce match », a-t-il déclaré.

Déçu par ce résultat, Hervé Lybohy se projette déjà sur la deuxième sortie de sa sélection face à Madagascar ce mardi au stade Seyni Kountché.

« Je suis déçu du résultat, je pense qu'on avait la possibilité de ramener au moins un match nul d'ici. On va tirer le positif et corriger ce qui n'a pas été bien fait afin de bien préparer le match contre Madagascar », a-t-il conclu.

Notons que Lybohy est un Ivoirien (né à Bouaké) mais a choisi le Niger comme nationalité sportive.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.