Sénégal: Transformers summit - L'édition 2019 prévue en décembre à Dakar

En partenariat avec le gouvernement du Sénégal, la Banque islamique de développement accueille le Transformers Summit 2019 qui explorera l'avenir des villes du monde.

Une des plus grandes banques de développement multilatérales dans le monde, la Banque islamique de développement (Bid), en partenariat avec le gouvernement du Sénégal, organisera en décembre son Transformers Summit annuel à Dakar, Sénégal.

«Tenu en 2018 à Cambridge, au Royaume-Uni, le Transformers Summit réunit les entrepreneurs, les innovateurs et les secteurs public et privé autour de l'importance des solutions innovantes pour les villes et les communautés à croissance rapide.

La Bid présentera également plus de 30 des innovations et entreprises durables les plus prometteuses qui bénéficieront de financements dans le cadre du Fonds Transform, lancé par la Banque en 2016 », renseigne un communiqué reçu au Journal de l'économie sénégalaise (Lejecos).

Selon cette source, le Transformers Summit 2019 sera inauguré par Dr. Bandar Hajjar, président de la Bid, Macky Sall, président du Sénégal, et Amadou Hott, ministre de l'Economie, du Plan et de la Coopération du Sénégal.

Parmi les importants invités figurent Youssou Ndour, artiste et ambassadeur de bonne volonté de l'Unicef, et Forest Whitaker, fondateur de l'Initiative Whitaker pour la paix et le développement.

Le Sénégal, précise-t-on, est le premier pays membre de la Bid qui accueillera cet événement. L'édition de cette année explorera des thématiques qui engagent l'intérêt du pays, de la région de l'Afrique de l'Ouest et au-delà.

Les panels discuteront des questions suivantes qui s'inscrivent dans le contexte d'un thème plus large : avenir des villes intelligentes. Il y a aura aussi des questions comme les changements climatiques ; transports et espaces publics ; éducation et santé.

« Le Transformers Summit est une initiative qui procède de l'engagement de la Banque islamique de Développement à rechercher des solutions axées sur la science, la technologie et l'innovation aux problèmes les plus pressants dans le monde.

Je me réjouis de voir cette année autant de voix influentes et dont on peut s'inspirer à Dakar, cette ville au riche passé qui recèle un potentiel illimité.

La population urbaine de l'Afrique devant presque tripler d'ici 2050, et atteindre 1,34 milliard de personnes, les discussions sur l'édification de villes durables sont plus importantes que jamais. », a déclaré Bandar Hajjar, le président du groupe de la Bid.

« Nous sommes ravis d'être le premier pays membre de la Bid à abriter le Transformers Summit et de célébrer l'innovation qui nous aide à améliorer rapidement nos villes. Nous travaillons avec la Banque islamique de Développement sur certains des projets les plus impressionnants.

Nous mettons l'accent sur la mise en œuvre de la science et de la technologie afin de créer un environnement plus fort et plus résilient pour nos communautés.

Nous sommes impatients d'accueillir tout le monde dans notre pays et de montrer certaines des dernières idées sortant de notre région. », a ajouté Amadou Hott, ministre de l'Economie, du Plan et de la Coopération.

Le Transformers Summit sera précédé de la semaine de la Transformers Academy - toute une semaine de séances pratiques qui affineront les compétences de travail essentielles aux bénéficiaires des financements de la Bid Cette année, 15 étudiants sénégalais choisis par le gouvernement du Sénégal participeront également à la Transformers Academy.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.