São Tomé and Príncipe: Sao Tomé-et-Principe réaffirme son appui au Plan d'autonomie

Jorge Lopes Bom Jesus s'entretient avec le ministre des A.E, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger

Le Premier ministre du Sao Tomé-et-Principe Jorge Lopes Bom Jesus a réaffirmé, vendredi à Rabat, le soutien de son pays à la marocanité du Sahara, considérant le plan d'autonomie comme la seule base pour la résolution de ce différend régional dans le respect de l'intégrité territoriale et de l'unité nationale du Royaume du Maroc.

«Nous soutenons également les efforts des Nations unies comme cadre exclusif pour la résolution de ce différend régional», a indiqué Jorge Lopes Bom Jesus dans un point de presse à l'issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita.

Il a, par ailleurs, fait savoir que cette visite a été l'occasion de discuter de plusieurs domaines de coopération, notamment en matière d'investissement dans le capital humain.

Ainsi, chaque année, des jeunes santoméens viennent étudier au Maroc, a ajouté le Premier ministre, précisant que cette année, 70 étudiants, soit le double, seront envoyés afin de poursuivre leurs études au Royaume.

La feuille de route qui sera «bientôt» signée, «déterminera les domaines de formation et de spécialisation», a-t-il expliqué.

En outre, Jorge Lopes Bom Jesus a fait savoir que, dans le cadre des liens constants entre les deux pays, «certains hauts dirigeants» relevant notamment des secteurs de la sécurité, du tourisme et de l'agriculture seront envoyés au Maroc pour bénéficier des infrastructures dont dispose le Royaume en la matière.

«Le Maroc est à nos côtés et nous allons continuer à renforcer les liens de coopération et de solidarité entre nos deux pays», a-t-il conclu.

Pour sa part, Nasser Bourita a tenu à remercier la République de Sao Tomé-et-Principe pour son soutien constant aux causes sacrées du Maroc, notamment par rapport à la question du Sahara marocain.

Il a indiqué que cette visite, qui permet au gouvernement de Sao Tomé-et-Principe de renforcer ses relations de coopération, d'amitié et de fraternité avec le Maroc, vient conforter la profondeur des liens qui unissent nos deux pays, ajoutant que cette rencontre participe aux consultations permanentes qu'entretiennent le Royaume du Maroc et la République démocratique de Sao Tomé-et-Principe.

Les relations entre «nos deux pays sont excellentes» et sont davantage renforcées par l'échange de visites à haut niveau et «votre visite aujourd'hui donnera une impulsion certaine à nos relations bilatérales», a souligné Nasser Bourita. Et d'ajouter que la visite en mai dernier d'une délégation marocaine de haut niveau, qui s'est déplacée pour identifier les domaines de coopération entre le Maroc et Sao Tomé-et-Principe, et la visite, il y a deux semaines, du président du Parlement, ainsi que les rencontres avec «ma collègue» la ministre des Affaires étrangères ont créé une dynamique «très positive sous votre impulsion pour pousser le développement entre les deux pays».

Conformément aux très Hautes instructions de S.M le Roi Mohammed VI, a-t-il poursuivi, le Maroc est déterminé à aller de l'avant dans une «relation forte, diversifiée et multidimensionnelle» entre les deux pays.

«Nous allons activer les mécanismes de concertation et renforcer la coopération technique conformément aux orientions Royales et dans le cadre de cette solidarité et de cette coopération Sud-Sud entre nos deux pays», a-t-il conclu.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.