Togo: Agbéyomé réclame des éclaircissements à Faure Gnassingbé

18 Novembre 2019
document

Par un communiqué en date de ce 18 Novembre 2019, le parti de l'ancien premier ministre togolais, Gabriel Messan Agbéyomé Kodjo, qui on se rappelle avait été arrêté dans le cadre de cette affaire des incendies avant d'être libéré, vient réclamer à la suite des accusations du témoin à charge principal dans l'affaire des incendies des grands marchés de Lomé et de Kara, Mohamed Loum, contre la personne du Chef de l'Etat togolais, que celui-ci s'exprime sur ce dossier.

« La formation politique MPDD demande solennellement à Faure Gnassingbé directement accusé ... d'éclairer l'opinion publique nationale, la diaspora togolaise et l'opinion publique internationale », c'est ce que l'on pouvait lire dans le communiqué... Lecture !

La formation politique Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement (MPDD) tient à informer l'opinion publique nationale, la diaspora togolaise et l'opinion publique internationale que les dernières révélations du principal témoin à charge, Mohamed Loum, relativement à la crise du feu survenue en janvier 2013 au Togo avec particulièrement les incendies des grands marchés de Lomé et de Kara, ne sauraient être passées sous silence tant il s'agit d'un infâme crime d'Etat d'une gravité sans précédent dont les conséquences fâcheuses affectent lourdement à ce jour la Nation togolaise tout entière sur les plans politique, économique, social, psychologique et spirituel.

Toute gouvernance conséquente étant structurée par les principes élémentaires de redevabilité et de justice, la formation politique MPDD constate que bientôt sept ans après ces graves incendies du poumon économique des ménages togolais voire sous régionaux, la vérité n'a pas été établie malgré que l'instruction soit clôturée depuis des années, et que justice ni réparation des torts n'ont pas été faites aux victimes traumatisés à vie et abandonnés à leur propre sort.

La formation politique MPDD tout en rappelant qu'il est de la mission régalienne de l'État de défendre les intérêts de toutes les victimes spécialement les femmes des marchés au cœur du développement à la base de notre pays et dont l'autonomisation a été plombée avec l'effondrement de leur pouvoir d'achat et de leur équilibre psychique, constate avec amertume un sabotage délibéré du développement du Togo dont pourtant Faure Gnassingbé et son Gouvernement semblent se faire les chantres au travers du mandat social et du plan national de développement (PND).

C'est pourquoi la formation politique MPDD demande solennellement à Faure Gnassingbé directement accusé par Mohamed Loum, le témoin à charge principal dans l'affaire des incendies des grands marchés de Lomé et de Kara, d'éclairer l'opinion publique nationale, la diaspora togolaise et l'opinion publique internationale, et que comme relevé dans son Appel du 12 novembre 2019 par Monseigneur Philipe Fanoko Kpodzro, Archevêque émérite de Lomé, sans délai et sans condition justice soit faite à toutes les victimes.

La formation politique MPDD interpelle le Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l'Unité Nationale (HCRRUN), les organisations de défense des droits de l'Homme, la Commission des droits de l'Homme des Nations Unies et toute la Communauté internationale à prendre la mesure de la gravité de ce dossier que rien ne saurait occulter pour quelque motif que ce soit au regard de l'ampleur de l'atteinte à la sécurité humaine tant au cœur des priorités actuelles des Nations Unies.

La formation politique MPDD apporte son plein soutien à Monseigneur Philipe Fanoko Kpodzro, son chargé de communication, M. Marc Mondji et la Cellule de crise sur les incendies des marchés qui a été mise en place pour défendre les intérêts des victimes et de la Nation togolaise tout entière.

ENSEMBLE POUR LA REFONDATION DE LA REPUBLIQUE !

Le Président National

Dr Agbéyomé Messan KODJO

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.