Maroc: Sensibiliser à la pollution numérique, le défi de trois étudiants à l'ENSA

La team ambitionne de diminuer l'empreinte carbone des internautes via un projet d'application créé pour le compte d'une compétition internationale.

Une secousse tellurique d'une magnitude de 5.3 degrés sur l'échelle de Richter a été enregistrée, dimanche, dans la province de Midelt, indique l'Institut national de géophysique (ING).

La secousse, dont l'épicentre est situé dans la commune de En-Nzala, s'est produite à 09h 39min 07sec (GMT+1), précise le Réseau national de surveillance et d'alerte sismique de l'ING dans un bulletin d'alerte sismique.

La secousse ressentie est d'une profondeur de 04 km, d'une latitude de 32.570°N et d'une longitude de 4.167°W, ajoute la même source.

Transport public

Une nouvelle offre de service intermodal Tram'bus a été lancée, samedi à Rabat, avec comme objectif de permettre aux usagers de bénéficier d'un voyage en tramway et en bus moyennant un ticket unique.

Ce service complémentaire entre les deux modes, premier du genre au Maroc, vise à améliorer l'offre de service du transport urbain public dans l'agglomération de Rabat-Salé-Témara. Il permettra aux usagers de bénéficier d'un voyage en tramway et en bus moyennant un ticket unique "Tram'Bus", à seulement 8 dh au lieu de 11 dh.

Dans un premier temps, l'intermodalité entre les deux moyens de transport concerne l'ensemble du réseau de tramway et une nouvelle ligne de bus créée spécialement à cet effet.

Cette ligne reliera le quartier Wifaq à Témara à la gare de Rabat Agdal, en passant par Hay Riad à Rabat. Le point d'échange entre les deux modes sera organisé au niveau de la station terminus tramway au niveau de la cité universitaire Al Irfane.

A cette occasion, la directrice générale de la Société du tramway de Rabat-Salé (STRS), Loubna Boutaleb, a déclaré à la presse que le lancement de ce service complémentaire entre le tramway et le bus vise à développer le niveau des services de transport urbain pour les habitants des villes de Rabat, Salé et Témara.

Enseignement

Le Centre régional des métiers de l'éducation et de la formation (CRMEF) de Dakhla-Oued Eddahab et la Fondation Tamkine pour l'excellence et la créativité ont signé, samedi à Dakhla, une convention de partenariat pour renforcer les compétences et capacités des cadres pédagogiques et administratifs.

Signée par le directeur du CRMEF, Sidi Mohamed Oubit, et le président de la Fondation "Tamkine", Abdelilah Kadili, cette convention prévoit la mise en œuvre de projets pédagogiques et le développement d'applications permettant l'amélioration de l'encadrement au profit du personnel enseignant et des élèves, ainsi que toutes activités entrant dans le cadre de leur mission respective.

En vertu de cet accord signé en marge du 2ème colloque sur "La formation à distance et son impact sur le développement professionnel des enseignants", la Fondation Tamkine s'engage à développer des programmes pour contribuer aux activités du CRMEF et à mettre en place des formations spécifiques par le biais de la plateforme Tamkine au profit des formateurs, cadres administratifs en formation, enseignants des Académies régionales d'éducation et de formation (AREF) et des élèves à tous les niveaux.

De son côté, le CRMEF de Dakhla-Oued Eddahab s'engage à mettre à la disposition de la Fondation des données statistiques concernant les personnels participants aux actions de formation ciblées par ce projet et à mobiliser le corps enseignant et pédagogique pour contribuer à la réussite de cette initiative.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.