Angola: Le pays assume en décembre la présidence du Conseil de paix et de sécurité de l'UA

Addis —  L'Angola prend en charge à partir du 1er décembre la présidence tournante du Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA), dont l'agenda comprend la tenue à Luanda d'une réunion ministérielle sur la "Réconciliation nationale, la Restauration de la paix, de la sécurité et la reconstruction de la cohésion en Afrique", le 5 décembre.

Présentant vendredi au siège de l'UA le programme de la présidence de l'Angola, l'ambassadeur Francisco da Cruz a souligné que la réunion de Luanda s'inscrivait dans le cadre de la politique de l'UA sur la reconstruction et le développement post-conflit, conduisant à des politiques globales et des stratégies de consolidation de la paix et promotion du développement durable.

Il a ajouté que l'événement chercherait également à trouver des voies et moyens pour augmenter les efforts continentaux en cours pour faire taire les armes, créer des conditions propices à la transformation et au développement socio-économique, conformément à la Charte et à l'esprit de la Zone de libre-échange continentale africaine et de l'Agenda 2063, entre autres objectifs.

D'après l'agenda, l'Union africaine analysera à Addis-Abeba le projet de rapport sur les activités du CPS et l'état de la paix et de la sécurité en Afrique, ainsi que le projet de rapport sur la mise en œuvre de la feuille de route principale sur des étapes pratiques pour faire taire les armes en Afrique à l'horizon 2020.

Le programme mensuel comprend des rapports sur la situation en Somalie et des Activités d'Amisom (Mission de l'Union africaine en Somalie), sur les élections en Afrique en 2019 et un autre sur la prévention des conflits, l'alerte précoce et la médiation en Afrique.

À son tour, le Caire (Égypte) accueillera du 15 au 19 décembre 2019 la 12e Session du Comité technique spécialisé sur la défense et la sécurité et la 15e Réunion des chefs d'états-majors africains de la Défense et de la sécurité et protection.

Un séminaire de haut niveau sur la paix et la sécurité en Afrique sera organisé par le CPS et l'A3, composé d'États africains membres non permanents du Conseil de paix des Nations Unies (Afrique du Sud, Guinée équatoriale et Côte d'Ivoire), et se tiendra en janvier 2020.

Le mandat actuel de l'Angola (élu en janvier 2018) prend fin en mars 2020. Le Conseil de paix et de sécurité, principal organe chargé de garantir la paix et la sécurité sur le continent africain, comprend 14 autres États, à savoir l'Algérie, le Burundi, le Djibouti, la Guinée équatoriale, le Gabon, le Kenya, le Lesotho, le Libéria, le Maroc, le Nigéria, le Rwanda, la Sierra Leone, le Togo et le Zimbabwe.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.