Cote d'Ivoire: Compact Africa et Conférence du G20 - Le Président Ouattara à Berlin ce lundi

18 Novembre 2019

Le Chef de l'État et ses pairs membres du pacte "Compact with Africa" sont invités par la Chancelière fédérale Angela Merkel, en Allemagne.

Le Président Alassane Ouattara est attendu cet après-midi et sera accueilli par les autorités allemandes mais aussi par la communauté ivoirienne vivant en Allemagne, galvanisée par leur nouvel ambassadeur, le général Philippe Mangou.

Le Chef de l'État vient donc prendre part à un dialogue de haut niveau qui se tient demain 19 novembre à Berlin, aux fins de discuter des possibilités d'améliorer l'environnement des affaires et d'accroître l'investissement des pays du G 20 en Afrique, dans le cadre du Pacte du G20 avec l'Afrique (CwA) ou "Compact with Africa".

Il s'agit d'un programme lancé en juin 2017 à l'initiative de la Chancelière de l'Allemagne, Angela Merkel, avec pour objectif de promouvoir les investissements privés en Afrique, notamment dans le domaine des infrastructures.

Il s'agit surtout, au travers de ce programme, d'accroître l'attractivité de l'investissement privé grâce à une amélioration substantielle des cadres macroéconomique, commercial et financier.

Regroupant des pays africains, des organisations internationales et des partenaires bilatéraux du G20, le "Compact with Africa" est conduit par des partenaires qui soutiennent des réformes ou coordonnent des programmes de réformes spécifiques à chaque pays en vue d'appuyer les mesures politiques correspondantes et de faire connaître les opportunités d'investissement aux investisseurs privés.

A ce jour, douze pays africains sont engagés dans cette initiative, à savoir le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, l'Égypte, l'Éthiopie, le Ghana, la Guinée, le Maroc, le Rwanda, le Sénégal, le Togo et la Tunisie.

Dans une interview qu'il a accordée récemment à Fraternité Matin, l'ambassadeur de la République fédérale de l'Allemagne en Côte d'Ivoire, Michael Grau, a indiqué que « la coopération allemande vise à apporter le soutien nécessaire pour que la paix et la prospérité deviennent une réalité en Afrique, en général, et particulièrement dans une Côte d'Ivoire qui, bien qu'ayant fait un indéniable progrès, reste marquée par des années de crise socio-politique ».

De ce point de vue, le diplomate allemand a promis tout son soutien à la volonté des Ivoiriens de promouvoir la paix, la prospérité, la réconciliation ainsi que la préservation des acquis économiques et à un lendemain meilleur.

Cette volonté se traduit par la participation du Président Alassane Ouattara, répondant ainsi à toutes les invitations de la Chancelière fédérale, en 2018 et aujourd'hui, en 2019.

Aussi, faut-il le rappeler, avec l'ambassadeur Michael Grau, l'Allemagne a élargi sa coopération à travers la mise en place de projets avec différents ministères en Côte d'Ivoire ; notamment celui de l'Energie, l'Agriculture, le Commerce, l'Industrie, l'Environnement, la Santé, l'Artisanat.

La partie allemande met un point d'honneur à la promotion des principes de la bonne gouvernance, condition sine qua non pour une collaboration durable et pour la mise en œuvre fructueuse de nos projets en terre ivoirienne.

Cette rencontre de haut niveau vient donc booster cette coopération déjà établie entre les pays africains, dont la Côte d'Ivoire, et l'Allemagne. Surtout que Angela Merkel milite pour une approche plus équilibrée entre l'Europe et l'Afrique. Le tout en partenariat avec le Fmi, la Banque mondiale et la Banque africaine de développement (Bad).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.