Angola: Les boulangeries veulent réduire les prix du pain

Luanda — La Coopérative de l'Association des Industries de la Boulangerie et des Pâtisseries d'Angola (CAIBPA, sigle en portugais) prévoit réduire au moins de 25% le prix de la farine de blé, du sucre et de la levure, matières premières indispensables pour la fabrication du pain et des gâteaux, a déclaré le président de cette organisation, Luís Troso.

Dans les grands moulins, où la coopérative achète la farine de blé, le sac de 50 kg de ce produit est commercialisé à 15 000 kwanzas (monnaie nationale), tandis que dans les marchés informels, il coûte environ 22 000 AKZ.

En conséquence de cette augmentation, le prix du pain augmente. À titre d'exemple, le pain qui coutait 15 AKz, maintenant est vendu à 30 Akz, et ce qui était commercialisé à 50 AKz, actuellement coûte 75 kwanzas.

En fonction de cette augmentation, causée par la hausse du prix des matières premières, en particulier de la farine de blé, la nouvelle direction de la CAIBPA, dirigée pour Luís Troso, éluée vendredi, a annoncé qu'une mouture serait installée dans le plateau central en 2020.

L'organisation pariera également sur l'émergence de nouveaux producteurs de blé et nouveaux moulins.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.