Afrique: CAF - Ahmad fait face à une nouvelle menace de démission

La CAF (Confédération africaine de football) tient le 21 novembre, en marge de la CAN U23, une réunion de son Comité exécutif.

A l'ordre du jour, un projet de réforme de l'arbitrage. Sauf que cette question divise l'institution et le président de la Commission de l'arbitrage.

Dans un courrier adressé à Ahmad, président de la CAF et aux membres du Comité exécutif, Souleiman Waberi Hassan, patron de la Commission de l'arbitrage menace de démissionner « si ce projet de réfome ne passe pas par la procédure légale pour arriver sur la table du Comité exécutif« .

Le président de la FDF (Fédération djiboutienne de football) est surpris qu'un projet de réformes de l'arbitrage soit inscrit à l'ordre du jour de la réunion sans que lui et ses membres n'aient été associés à la conception ou à l'élaboration d'un tel projet.

The forthcoming @CAF_Online exco meeting could be a very tough one. Souleyman Waberi, an exco member, is up in arms. He says changes are being made to refereeing without the Referee's Commission. You can read his letter of 15th November, in English and French. 👉🏾 pic.twitter.com/NT2scAoir7

- Osasu Obayiuwana (@osasuo) November 16, 2019

« Comment l'administration de la CAF peut-elle inclure un point concernant l'arbitrage qui n'a pas été soumis et discuté à la commission dédiée à cette tâche ?« , lit-on.

« Il est inconcevable que l'avenir de notre arbitrage encore moins de notre football soit traité de cette façon« , ajoute Waberi, également membre du Comité exécutif de la CAF.

Voilà qui annonce une réunion prochaine mouvementée du Comité exécutif de la CAF.

The @CAF_Online Executive Committee will meet for the first time since the 2019 AFCON finals, next week. This 👉🏾 is the agenda: pic.twitter.com/c0ezOPzh7S

- Osasu Obayiuwana (@osasuo) November 16, 2019

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.