Afrique de l'Ouest: Relever le défi des infrastructures

18 Novembre 2019

Une réunion des responsables des cellules nationales de la Cédéao sur le Fonds pour le développement et le financement des secteurs des transports et de l'énergie (FODETE) s'est ouverte lundi à Lomé.

Kossi Tofio, le directeur de cabinet du ministre de l'Economie et des Finances, a rappelé que l'un des objectifs de l'organisation était d'accélérer le processus d'intégration régionale. Cela suppose que chaque Etat membre dispose d'infrastructures performantes dans les domaines des transports, de l'énergie, des télécommunications et des technologies.

Il avait à ses côtés le Commissaire Energie et Mines de la Cédéao, Sédiko Douka.

Le secteur des infrastructures demeure un véritable défi en Afrique de l'Ouest avec la hausse des coûts de transports et de l'énergie, la non adéquation et la dégradation avancée des infrastructures et la difficulté observée au niveau des liaisons et interconnexions, notamment dans les pays enclavés.

Le FODETE a justement pour objectif de mettre en place un mécanisme soutenable de financement local des secteurs de l'énergie et des transports pour relever le défi des infrastructures en énergie et en transport dans la sous-région.

Le FODETE doit aussi permettre aux Etats membres de trouver des financements sur le marché international pour appuyer le processus de mobilisation de ressources locales.

Le gouvernement togolais a consacré, ces dernières années, d'importants investissements pour le développement et la modernisation des infrastructures routières.

Entre 2010 et 2018, plus de 800 km de réhabilitation, de renforcement, d'aménagement et de bitumage de routes et des ouvrages d'art ont été réalisés, pour un montant de près de 680 milliards de Fcfa, a indiqué Kossi Tofio.

A cela s'ajoute la construction d'une nouvelle aérogare et d'un troisième quai au port de Lomé pour accueillir les super porte-conteneurs.

'Le gouvernement est persuadé que la modernisation des infrastructures en général et routières en particulier donnera un nouveau souffle aux activités économiques dans notre pays, notamment le développement des échanges nationaux, intra régionaux et avec le reste du monde', a déclaré M. Tofio.

Dans le secteur de l'énergie, le Togo poursuit une politique du hors-réseau avec l'installation de mini centrales solaires et de kits individuels subventionnés.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.