Cameroun: Eto'o lance Betoo

18 Novembre 2019

L'ancien capitaine des lions indomptables a procédé vendredi dernier à Douala, capitale économique du Cameroun, à l'ouverture officielle des premières agences de la compagnie de Paris sportifs Betoo.

Après avoir annoncé sa retraite sportive dernièrement , le désormais ancien goleador camerounais se lance dans une nouvelle aventure: les Paris sportifs.Devant les hommes et femmes de médias de la ville de Douala , Samuel Eto'o mais aussi toute l'équipe dirigeante de la structure ont expliqué leurs motivations à se lancer dans un pareil business. Wilfried Happi manager de Samuel Eto'o et initiateur du projet s'est ainsi prêté aux jeux des questions des journalistes. il en est ressorti que Betoo est le résultat d'une longue réflexion. Après avoir constaté que le secteur des Paris sportifs est en plein essort au Cameroun et que malheureusement les sociétés installées au Cameroun pour cette activité sont essentiellement des entreprises étrangères . il leur a donc paru normal de mettre sur le marché camerounais une société de Paris a capitaux camerounais.

C'est donc ainsi que la proposition a été faite à l'ancien joueur du Barça de prêter son image et aussi accompagner le projet. Ce dernier a tout de suite accepté de collaborer avec ces jeunes camerounais pour " soutenir ses petits frères et par la même occasion la jeunesse camerounaise"

Betoo qui est donc une entreprise 100% camerounaise se défini donc comme étant une approche africaine du pari sportif. Ouverts aux parieurs âgés de 21 ans et plus, les Paris sur Betoo se feront dans les agences ou à travers des plateformes numériques

Pour un lancement, Betoo emploi déjà une bonne centaine de camerounais dans la seule ville de Douala. Un nombre qui va passer a 300 après son déploiement sur tout le territoire camerounais. Il faut ajouter qu'à long terme, l'activité Betoo générera près de 2000 emplois directs pour les jeunes camerounais.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.