Afrique: Africa Code Week 2019 - Plus de 1600 élèves initiés au Code informatique

18 Novembre 2019

A l'initiative du programme Africa Code Week Edition 2019, la Start Up Genius Centers a remporté le pari. Initier plus de 1600 élèves à la programmation par le code informatique, le challenge était risqué.

Le programme d'incubation au code informatique nommé Africa Code Week édition 2019, s'est clôturé hier jeudi 14 Novembre 2019 à minuit tapante. Parmi les organisateurs à pied d'œuvre pourl'accompagnement dudit programme, Genius Centers. En sa 4ème édition, la start up camerounaise s'est fixée un objectif audacieux, former 6000 jeunes à cette nouvelle forme d'alphabétisation que représente le code.

Ce n'était pas gagné d'avance et pourtant ! Danielle AKINI et sa jeune équipe n'ont pas lésiner sur les moyens pour atteindre cet objectif. « Au bout de 4 années d'édition, il fallait bien le faire. Il n'est pas question de stagner sur les mêmes performances, mais de se surpasser à chaque fois pour cette cause qui nous dépasse » argue Danielle AKINI, CEO de Genius Centers. La jeune entrepreneure et sa team auront pourtant eu du fil à retordre pour parvenir à ces statistiques qui jusqu'à la veille,auraient pu être fauchées.

Africa Code Week, un rapport presque manqué !

« Nous travaillons avec différents partenaires et nous entendons par là des écoles des villes de Douala, Yaoundé et même Edéa qui n'ont pas le même niveau de réactivité, ni d'informatisation. Donc jusqu'à hier nous avions seulement une partie des statistiques du résultat final ».

Sur 15 établissements scolaires visés, Genius Centers aura suscité l'intérêt de 10 écoles primaires et secondaires qui comptent plus de 5000 élèves. Sensibilisés sur le programme innovent pour le développement d'une éducation technologique compétitive, 1630 élèves ont volontairement souscrit sous fond de compétition. Un travail exténuant qui a mobilisé ressource et temps dans un contexte pour le moins instable.

Une rentrée scolaire vertigineuse

Ce n'était pas la rentrée la plus sereine dans les écoles du Cameroun. Le pays aux prises des conflits du Nord-Ouest et Sud-Ouest, connaissant un important exode, a sommé les écoles à s'adapter tant bien que mal face à cette nouvelle réalité. Un programme qui a affecté certaine gestion administrative. Ajouter à cela, le mois d'octobre déjà consacré aux premiers examens qui ont soumis les volontaires (enseignants formateurs) d'Africa Code Week, à une pression supplémentaire. « Certains parents sont encore réticents face à cette forme d'alphabétisation, ce qui implique par ailleurs une sensibilisation en profondeur » confesse HugesAssamba volontaire.

Fin de compte, si les objectifs fixés n'ont pas été escomptés comme souhaité, la jeune entreprise peut toutefois se féliciter d'avoir remporter son pari et susciter davantage d'engagement auprès des élèves, enseignants et autorités du gouvernement qui lui témoignent d'ores et déjà un fier accompagnement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.