Angola: Le pays et le Brésil misent sur la formation de cadres du secteur de la Santé

Luanda — Face aux lacunes existantes dans la formation de cadres spécialisés, le Ministère angolais de la Santé veut signer des accords dans ce sens.

L'Angola et le Brésil signent des accords dans le secteur de la santé

C'est ce qu'a fait savoir lundi, à Luanda, la ministre de la Santé, Sílvia Lutucuta, lors de la signature des projets de coopération technique entre l'Angola et le Brésil portant sur la prévention et le contrôle du cancer et l'attention intégrale aux personnes touchées par l'anémie falciforme.

Selon la ministre, l'Angola, qui doit relever des grands défis, franchit actuellement des pas des géants dans la formation pré-graduée et moyenne des cadres de la santé.

Malgré ces efforts, il y a encore des lacunes considérables dans la spécialisation, a-t-elle souligné.

« C'est pourquoi nous voulons profiter et cimenter notre coopération dans le domaine de la formation de cadres spécialisés et dans d'autres secteurs stratégiques, tel que le contrôle de grandes endémies », a-t-elle ajouté.

Enfin, la ministre a souligné que la tuberculose et la malaria étaient des grands défis à relever par l'Angola, auxquelles s'ajoutent d'autres maladies similaires à celles du Brésil, telles que la Dengue et le Zika.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.