Ile Maurice: Chagos - Rendez-vous pour manifester contre la présence britannique le 22 novembre

18 Novembre 2019

22 mai - 22 novembre. Six mois se sont écoulés depuis que la résolution sur l'occupation illégale de la Grande-Bretagne des Chagos a été votée aux Nations unies (ONU). Le Groupe Refugiés Chagos (GRC) donne rendez-vous à cette date à la société civile, aux partis politiques et aux défenseurs des droits humains pour une manifestation symbolique devant le haut-commissariat britannique, à Port-Louis.

Selon le leader du GRC, Olivier Bancoult, joint au téléphone de l'étranger, cela fait six mois que la Grande-Bretagne occupe l'archipel des Chagos illégalement. «La résolution de l'ONU a donné six mois aux Britanniques pour quitter les Chagos. Ils sont toujours là et il est temps d'alerter l'opinion internationale.» Olivier Bancoult dénonce cette violation de la résolution de l'ONU. «C'est un manque de respect du gouvernement britannique qui n'applique pas la résolution. Ils ont dit que la décision de la Cour internationale de justice n'est pas binding. Et que la résolution de l'ONU n'est pas contraignante non plus. C'est aberrant ! Le pays est membre de l'ONU pourtant», fait ressortir le leader du GRC. La manifestation débutera donc à la rue Edith Cavell à 10 heures le 22 novembre.

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, interrogé à ce sujet, dit attendre la date pour voir si les Britanniques vont partir. Il souligne également que c'est à cette date que le délai expire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.