Cote d'Ivoire: Biankouma - Un gang de coupeurs de route aux arrêts

18 Novembre 2019

Un gang de 4 coupeurs de route vient d'être dérouté par la gendarmerie nationale, au moment où celui-ci s'apprêtait à mettre à exécution l'un de leurs funestes plans d'attaque.

En effet, le mardi 12 novembre 2019, à Blita, un village de la Sous-préfecture de Santa, dans le département de Biankouma, une patrouille de la brigade de gendarmerie de la localité est alertée par les jeunes du village, de la présence de deux individus suspects, dans un débit de boisson.

Ne les reconnaissant pas et soupçonnant que quelque chose d'étrange se tramait, les jeunes de Blita, qui ont un comité de surveillance, avaient essayé d'approcher ces individus pour comprendre leur présence dans le village.

Ayant opposé une farouche résistance aux villageois, une patrouille de gendarmerie de passage va décanter la situation.

Plus fins et alertes, les gendarmes réussissent à mettre la main sur ces deux (2) individus. Très vite, les masques tombent. La fouille du sac qu'ils avaient en leur possession permet aux éléments de gendarmerie de découvrir deux (2) cagoules, une écharpe de couleur noire et un fusil à canon scié.

Découverts, ils ne mettent pas de temps à reconnaître qu'ils sont des braqueurs. Ils avouent même être les auteurs de deux (2) attaques qui ont eu lieu sur l'axe Blita-Zérégouiné, il y a quelque temps.

Sous le feu des questions des gendarmes, ils dénoncent aussitôt deux (2) autres individus, dont leur chef de gang, qui seraient à Bounta, un autre village de la Sous-préfecture de Santa.

Un bon bouclage de la zone permet à une patrouille de la Gendarmerie se situant non loin de Bounta, de mettre le grappin, très tôt le lendemain, sur le chef de gang et son fils. Surpris dans leur tanière, le père et son fils n'ont pas eu l'occasion de résister au dispositif mis en place par les gendarmes.

Il faut souligner que le mercredi est le « jour de marché » de Blita. Ces individus s'apprêtaient donc à attaquer les paysans et les commerçants qui convoyaient leurs produits et marchandises vers la localité quand ils ont été cueillis par la gendarmerie.

Aussi, la gendarmerie nationale invite la population à une franche collaboration en dénonçant tout un individu suspect dans leur zone.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.