Sénégal: L'aide au développement de la France devrait à terme atteindre 7 milliards d'Euros par an (Edouard Philippe)

Dakar — Le Premier ministre français, Edouard Philippe, a réaffirmé lundi à Dakar, l'engagement de son gouvernement à porter l'aide au développement à l'Afrique de son pays à 0, 5 % de son revenu national brut d'ici à 2022, équivalant à terme à un effort financier de 7 milliards d'Euros par an.

"Le président de la République (Emanuel Macron) s'est engagé à porter notre aide au développement à 0, 55% du revenu national brut d'ici 2022. Cela représentera à terme un effort de 7 milliards d'euros par an dont l'Afrique sera le premier bénéficiaire", a déclaré Edouard Philippe.

Il intervenait au sixième Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique ouverte le même jour au Centre de conférence international Abdou Diouf de Diamniadio (CICAD), en présence du président Macky Sall et de son homologue mauritanien Mouhamed Ould Cheikh El Ghazouani.

Le Premier ministre français a assuré que son gouvernement soumettra en 2020 au Parlement français, une loi de programmation pour " inscrire cet engagement dans le marbre".

" Ce volet développement est le complément naturel de notre effort militaire. Les deux sont liés. Les Etats ont besoin de stabilité pour se développer. Et le développement, économique, humain, social, est un puissant facteur de stabilité", a-t-il expliqué.

Il a ajouté qu'une partie de la solution réside aussi dans l'engagement des partenaires européens. "C'est le sens de l'initiative que le président de la République a lancée avec le Partenariat de Biarritz", a-t-il fait valoir.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.