Afrique de l'Ouest: Combat inégal contre l'océan

19 Novembre 2019

La Banque mondiale organise pendant deux jours à Abidjan une session de mobilisation des financements au profit de 6 pays* victimes de l'érosion côtière, dont le Togo.

Ces Etats sont déjà les bénéficiaires du programme WACA de la BM.

Il a été développé en partenariat avec les populations d'Afrique de l'Ouest qui vivent sur la côte et en dépendent pour leurs moyens de subsistance, leur nutrition, leur sécurité alimentaire et leur prospérité.

Le programme appuie les efforts déployés par les pays pour améliorer la gestion de leurs ressources côtières communes et réduire les risques naturels et anthropiques auxquels sont exposés les communautés côtières.

La réunion d'Abidjan est un mécanisme de mobilisation des aides destiné à crérer le cadre d'un dialogue entre les pays concernés et les partenaires financiers potentiels.

Le ministère de l'Environnement espère bénéficier d'un soutien pour la protection de la côte entre Gbodjomé et Agbodrafo par la construction de 20 épis et le rechargement en sable pour un montant de près de 38 millions de dollars.

Autre dossier soumis, le projet de réduction des risques de pollution à Lomé par l'installation des unités de traitement des eaux usées déversées à la plage de Lomé et des boues de vidange du Grand Lomé pour un montant de 76 millions de dollars.

L'érosion côtière, aggravée par des inondations fréquentes, la croissance démographique et le développement sauvage du littoral font peser des pressions accrues sur l'environnement et les ressources du Togo.

* Bénin, Côte d'Ivoire, Mauritanie, Sao Tomé et Principe, Sénégal et Togo

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.