Congo-Brazzaville: Gouvernance publique - Des délégués des ONG s'imprègnent des politiques de développement

Des leaders des organisations non gouvernementales (ONG) ont participé, le 15 novembre, à Brazzaville à la première journée scientifique sur les politiques de développement, organisée par le secrétariat permanent du Conseil consultatif de la société civile et des organisations non gouvernementales.

Le but visé est de permettre aux acteurs de la société civile d'être au diapason des engagements internationaux et régionaux souscrits par le Congo en matière de politique de développement, sous l'impulsion des Nations unies et de l'Union africaine ainsi que du Programme national de développement pour la période 2018-2022. «Le développement harmonieux d'un pays, dans le contexte d'aujourd'hui, n'exige pas seulement les efforts et le dynamisme du côté de l'Etat qui, au premier chef, a la responsabilité de créer les conditions optimales à cet effet, mais aussi d'une société civile forte, une force qui doit se caractériser par une bonne organisation, des acteurs bien formés et des leaders de premier plan », a indiqué Germain Céphas Ewangui, secrétaire permanent du Conseil consultatif de la société civile et des ONG.

A la faveur de cette rencontre, les dirigeants des organisations de la société civile ont également suivi des présentations sur le Plan national de développement 2018-2022, le Mécanisme africain d'évaluation des pairs (Maep) et l'auto-évaluation de l'Afrique pour la bonne gouvernance ainsi que sur le réseautage des organisations de la société civile. « Nous sommes en train de mettre en place les structures nationales du Maep, il est normal que les organisations de la société s'imprègnent de ce mécanisme afin de formuler leur contribution à la gouvernance de notre pays », a expliqué Daniel Molongandzeyi, directeur général à l'Intégration.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.