Cote d'Ivoire: Présidentielle de 2020/Coulibaly Kuibiert Ibrahime (president de la CEI) - "Nous n'allons pas mettre le feu à notre beau pays"

19 Novembre 2019

Le président de la Commission électorale indépendante (CEI), Coulibaly Kuibiert Ibrahime se veut rassurant. Son organe chargé d'organiser les élections à venir agira conformément aux règles de l'art pour éviter que la Côte d'Ivoire ne replonge dans le cycle de violences postélectorales et sombre à nouveau dans le chaos.

Il a partagé cette assurance avec les hommes de médias, le jeudi 14 novembre dernier, à Grand- Bassam lors de l'atelier de renforcement des capacités des journalises et blogueurs professionnels organisé par le ministère auprès du président de la République chargé des relations avec les Institutions.

«Je tiens à rassurer les Ivoiriens qu'il n'y a rien à craindre. La CEI va sereinement exécuter sa mission conformément aux règles de l'art.

Les politiques aiment bien se faire peur. On nous met la pression mais nous allons faire les choses conformément aux règles de l'art sans mettre le feu à notre beau pays. Nous n'allons pas mettre le feu à notre pays.

Et, c'est dans l'intérêt de chaque Ivoirien», a-t-il tranquillisé en réponse aux craintes et propos incendiaires exprimés çà et là. En effet, à l'en croire, les Ivoiriens ne doivent pas avoir peur.

Car, a-t-il insisté, les choses se passeront paisiblement et conformément à la volonté populaire contenue dans la loi. Les résultats de l'élection présidentielle de 2020, a-t-il indiqué, seront proclamés sans que le ciel ne tombe sur les têtes.

L'exsecrétaire général du Conseil constitutionnel a surtout précisé que son équipe regorge d'hommes et de femmes soucieux de l'intérêt supérieur de la nation et suffisamment "armés" pour relever les défis en exécutant avec rigueur et détermination les différentes missions à eux confiées par l'Etat.

Après lui, les responsables des onze autres institutions de la République, à savoir, l'Assemblée nationale, le Sénat, le Conseil constitutionnel, la Cour suprême, la Grande chancellerie, la Cour des comptes, la Haute autorité pour la bonne gouvernance, la Chambre des rois et chefs traditionnels, le Grand médiateur... , ont défilé devant les journalistes et blogueurs pour présenter leurs structures.

Pour le ministre auprès du président de la République chargé des relations avec les Institutions, Koné Kafana Gilbert, les institutions constituent les piliers de la stabilité sociopolitique, de l'équilibre des pouvoirs et de la cohésion sociale dans le processus de construction d'une nation moderne et démocratique mise en œuvre par le Chef de l'Etat, Alassane Ouattara.

C'est pourquoi, il s'est réjoui de la présence du ministre de la Communication et des Médias, Sidi Touré à la cérémonie d'ouverture de l'atelier et de la mobilisation des professionnels de la communication pour être instruits durant deux jours du rôle et du fonctionnement des institutions de la République.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.