Congo-Brazzaville: Sécurité - La police ambitionne de rendre opérationnel le centre des appels d'urgence

Le directeur de la sécurité publique, le colonel Delphin Didace Yobi, a ouvert, le 18 novembre à Brazzaville, une session de renforcement des capacités des agents de police commis à la tâche.

Organisé en partenariat avec la coopération française, le stage de formation de cinq jours vise à renforcer les capacités et les connaissances des agents du centre d'appels 117, dans la réception des appels urgents nécessitant un secours, la célérité du relais du traitement des appels aux différents intervenants, ainsi que la conception et l'élaboration des statistiques sur les motifs d'appels en vue d'aider la hiérarchie à la prise de décision.

Selon le directeur de la sécurité publique, dans sa mission régalienne de protéger les personnes et les biens sur toute l'étendue du territoire national, la police est tenue de matérialiser sa volonté de proximité en mettant en place un centre d'appels d'urgence pour répondre rapidement aux besoins de la population en détresse.

L'attaché de sécurité intérieure auprès de l'ambassade de France au Congo, le commissaire divisionnaire Laurent Klimt, a rappelé aux participants que l'organisation de cette session était indispensable. « La direction générale congolaise, votre hiérarchie, avait déjà sollicité auprès de mon prédécesseur un appui en matière de formation. Je l'ai relayé et nous avons aujourd'hui le plaisir d'avoir Mme Corinne Bonfils, brigadier chef de police, experte en matière de gestion des centres de secours, des centres de commandement et des grands événements que la France peut connaître comme le G7. Vous aurez la possibilité d'échanger toute cette semaine avec quelqu'un qui manie les concepts et la gestion d'un centre de secours d'appels 117 », a-t-il signifié.

Le centre d'appels d'urgence de la police est une plate-forme joignable au numéro 117. Il est mis sur pied afin de mutualiser l'action de la police et des autres intervenants de la force publique pour mieux appréhender la menace et sauver des vies en ciblant plus rapidement d'urgence sur le territoire congolais et ce 24h/24 et sept jours sur sept.

Ce numéro vert est joignable gratuitement à partir d'un téléphone mobile MTN ou Airtel. Ce centre a été créé et mis en fonction le 13 novembre 2018 à Brazzaville en partenariat avec l'Agence de régulation des postes et des communications électroniques).

Il a pour mission de recevoir les appels urgents (nécessitant secours) ; de faire la répartition des plaintes des appelants aux différents intervenants primaires (composantes de la force publique) ou secondaires (morgues, hôpitaux... ) ; d'élaborer les statistiques sur les motifs d'appels en vue d'aider la hiérarchie à la prise de décision.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.