Congo-Brazzaville: Eliminatoires CAN 2021 - Le Congo se relance dans la course

Après avoir dominé les Lycaons de la Guinée-Bissau (3-0), le 17 novembre au stade Alphonse-Massamba-débat de Brazzaville, les Diables rouges doivent enchaîner lors des prochaines journées pour atteindre l'objectif fixé, à savoir assurer la chance de leur qualification à la phase finale de la compétition continentale prévue dans deux ans en terre camerounaise.

Le Congo a gagné, lors de la deuxième journée des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations (CAN), trois précieux points qui lui permettent de devancer au classement son concurrent direct, avec lequel il pourrait peut-être disputer la deuxième place qualificative. Les Diables rouges sont deuxièmes du groupe I, après avoir fait le boulot face aux Lycaons.

Une victoire importante, puisqu'elle met ainsi un terme à une série de quatre matches non gagnés, lors de la dernière campagne.

Les Diables rouges, n'ont pas été séduisants. Toutefois, ils n'ont à aucun moment laissé le temps aux Lycaons de les surprendre avant de sortir leur arme fatale, les contres qui ont obligé les Bissau-Guinéens à poser leurs deux genoux par terre. Cela fait longtemps que le Congo avait fait preuve d'une telle efficacité dans un match.

Les Congolais l'entament, d'ailleurs, clairement mieux. Prince Vinny Ibara a bien asséné le coup dès la 10e mn. Quand la frappe de Sylvère Ganvoula est repoussée par Jonas Asvedo Mendes, le gardien bissau-guinéen, l'attaquant congolais est bien placé pour donner l'avantage aux siens. La joie a failli être de courte durée si Eulanio Angelo Chipela Gomes avait connu de la réussite sur la frappe qui touchait, dans un premier temps, le poteau intérieur congolais, avant de ressortir : une grosse frayeur à la 31e mn. Cette occasion symbolisait toutes les difficultés du onze national dans la bataille du milieu du terrain. Les hommes de Valdo Candido n'avaient pour seule solution que de sauter les lignes. Junior Makiessé, qui a remplacé avant la mi-temps le buteur congolais, a eu du mal à s'imposer au début.

Un but et une passe décisive

La seconde mi-temps a donné un nouveau souffle aux Diables rouges. Junior Makiessé et Sylvère Ganvoula se sont montrés à leur avantage. Les joueurs bissau-guinéens, obssédés par l'envie de revenir au score, ont oublié l'arrière garde. Avec les joueurs qui ont de la vitesse comme Junior Makiessé, le danger ne pouvait que venir à n'importe quel moment. C'est, d'ailleurs, sur une récupération dans le camp congolais, qu'il fait parler ses qualités de bon sprinteur. Il passe toute la défense de la Guinée-Bissau en revue avant de servir Sylvère Ganvoula. Ce dernier signe bien son retour en inscrivant le deuxième but congolais, à la 74e mn. Makiessé passeur, se transforme, lui-aussi, en buteur dans les minutes qui suivaient. C'est la copie conforme du deuxième but, à la seule différence qu'il le conclut seul, à la 79e. Il a visiblement marqué les points sur les deux occasions.

« J'ai fait deux séances de travail. Je félicite mes joueurs, puis que ce n'était jamais facile de préparer ce match en deux jours. Nous savions que devrions souffrir beaucoup, parce que je connaissais l'équipe de la Guinée-Bissau qui a été deux fois de suite à la CAN, pendant que nous étions absents. Ce qui a fait la différence, c'est la capacité de souffrance. Nous avons accepté de souffrir pour exploiter les contres qui sont, d'ailleurs, notre point fort. L'objectif est atteint », a commenté Valdo Candido Filho, le sélectionneur des Diables rouges.

La victoire amène de la confiance et l'équipe qui restait sur quatre matches sans victoire (Liberia, République démocratique du Congo, Zimbabwe et Sénégal) respire à nouveau la sérénité. Il faut donc enchaîner, lors de la double confrontation contre l'eSwatini, pour progresser dans cette campagne sur un matelas de certitudes plus en plus épais.

Ces prochains matchs, aux allures d'un piège, pourraient être le tournant des éliminatoires. Si, par exemple, le Congo gagne cette sélection en aller et retour, une victoire ou un nul contre le Sénégal pourrait suffir pour valider la qualification. L'équipe de ex-Swaziland n'est pas à minimiser. Valdo et ses joueurs le savent très bien, puis qu'elle a tenu tête pendant une heure face au Sénégal avant de s'incliner 1-4. Les Lions de la Teranga sont les seuls leaders du groupe I avec six points devant les Diables rouges et les Lycaons trois points chacun. eSwatini est déjà mal embarqué avec aucun point.

Programme des prochaines journées

La période du 31 août au 8 septembre 2020 sera consacrée à la troisième journée : Congo-eSwatini puis Sénégal-Guinée Bissau. Quatrième journée : eSwatini-Congo et Guinée Bissau-Sénégal.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.