Algérie: Risques liés au monoxyde carbone - Le ministère de la Santé rappelle les mesures préventives

Alger — Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a, en raison des fortes baisses de température, rappelé lundi, dans un communiqué, les mesures préventives générales sur les risques liés à l'intoxication au monoxyde de carbone.

A cet effet, le ministère souligne la nécessité du contrôle tous les ans des installations de chauffage et de production d'eau chaude (chaudière, chauffe-eau, chauffe-bain, cheminée, poêle ...) par un professionnel qualifié, d'aérer son logement quotidiennement pendant dix minutes au moins et ne jamais obstruer les aérations du logement même en hiver, et de n'utiliser d'appareils mobiles de chauffage d'appoint que dans les pièces convenablement ventilées et par intermittence.

Le ministère souligne aussi l'importance de ne jamais faire fonctionner un moteur de voiture dans un garage fermé, de respecter les consignes d'utilisation des appareils de chauffage et de ne jamais utiliser d'appareils non destinés à l'usage de chauffage (cuisinières, kanoun, tabouna, ...).

Lire aussi: Campagne nationale pour inculquer la culture de prévention contre les risques d'asphyxie au gaz

Par ailleurs, le ministère a rappelé les symptômes d'une intoxication au monoxyde de carbone "qui sont d'abord des signes de malaise avec nausée, vertiges et maux de tête, ensuite une grande faiblesse, des difficultés à se déplacer et parfois une confusion".

La victime "peut perdre connaissance et si les secours n'arrivent pas à temps, elle va sombrer dans le comma et peut mourir en moins d'une heure", explique le communiqué, précisant qu'"en cas d'apparition de ces symptômes, il faut appeler immédiatement le SAMU, la Protection civile ou s'approcher du centre de santé de proximité le plus proche".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.