Congo-Kinshasa: NORD-KIVU - Les éléves sollicitent l'implication du gouverneur pour la reprise des cours

19 Novembre 2019

Ayant passé déjà plusieurs jours à la maison à cause de la grève des enseignants, un échantillon d'élèves des écoles publiques de la ville de Goma ont envahi les rues de Goma ce lundi 18 novembre avec comme point de chute, le Gouvernorat de la province où ils ont déposé un mémorandum au gouverneur du Nord-Kivu, l'appelant à résoudre urgemment ce problème.

Dans un mémorandum adressé au gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita, les élèves de Goma appellent l'autorité provinciale à mener des démarches pour trouver des solutions urgentes afin de mettre fin à la grève des enseignants à Goma et dans certains territoires de la province. Cette situation risque d'aboutir à une année élastique ou une année blanche.

« Nous appelons également nos camarades élèves des écoles privées de se solidariser à notre lutte parce que, par exemple, les épreuves d'examen d'État au pays concernent en même temps les écoles publiques et privées. Cette situation risque même de perturber le programme des finalistes des humanités des écoles privées bien qu'ils suivent les cours aujourd'hui. C'est une cause commune », a précisé un élève finaliste qui faisait partie de la délégation.

Ces élèvent traitent en outre d'« injuste » cette grève d'enseignants et souhaitent qu'un compromis soit trouvé entre les hommes de la craie et les dirigeants, pour que les cours reprennent à la normale.

Le Gouverneur rassure

Accompagné de Prisca Luanda, la Ministre provinciale en charge de l'éducation au Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita promet de prendre des mesures urgentes pour palier à ce problème de la grève des enseignants.

« Je salue votre militantisme et vous rassure qu'au plus tard ce mercredi 20 novembre, une solution sera trouvée et vous allez reprendre le chemin de l'école », a rassuré le gouverneur du Nord-Kivu. À lui d'ajouter qu'une rencontre est prévue ce mardi 19 novembre entre l'autorité provinciale et les chefs des établissements des écoles publiques de Goma avec tous les enseignants de la province, dans l'optique de trouver un compromis sur la question.

Par ailleurs, un communiqué officiel du Gouvernorat, rendu public le même lundi 18 novembre, appelle à la non politisation des sites scolaires à Goma par des politiques de Goma qui en ont pris l'habitude ces derniers jours. « Aux partis et regroupements politiques ainsi qu'aux mouvements citoyens et groupes de pression qui s'interfèreront de nouveau aux dossiers scolaires subiront la rigueur de la loi. Le milieu scolaire est et reste apolitique », a prévenu Carly Nzanzu Kasivita.

Les enseignants grévistes, eux, appellent l'autorité provinciale au paiement de leur salaire, conformément à l'esprit de la gratuité prônée par le Président de la République, en tenant compte des enseignants Nouvelles unités et Non payés qui sont en nombre considérable dans les écoles publiques au Nord-Kivu et qui ne sont pas repris dans les listings de paie.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.