Togo: Ça chauffe entre le CACIT et les détenus

19 Novembre 2019
document

Par un courrier en date du 13 Novembre 2019, quinze (15) détenus de la prison civile de Lomé qui semblent ne rien comprendre d'un projet exécuté par le CACIT (Collectif des associations de lutte contre l'impunité au Togo) ont à travers un courrier saisi le par lettre, le président de ce Collectif, Spero Mahoule, pour en savoir plus sur les tenants et les aboutissants d'un financement social en faveur des prisonniers. Par des mots peu courtois, ces détenus qui disent n'avoir mandaté en aucun moment le CACIT, réclament des explications.

Lomé, le 13 Novembre 2019

15 détenus politiques,

Prison civile de Lomé

A Monsieur SPERO MAHOULE, Président du Collectif des Associations Contre l'Impunité au Togo (CACIT)

Objet : Demande d'explication

Monsieur le Président, A la suite de la visite de l'un de vos émissaires le 12 Novembre 2019, nous informant d'un financement social dont on ignore la provenance, nous, les concernés, aimerions préciser que nous n'avons jamais donné mandat à votre organisation (CACIT) pour quoi que ce soit. A cet effet, nous demandons qu'une lumière soit faite sur les points suivants :

1- Quel est le sens profond d'un tel projet ?

2- Qui est le financier du projet ?

3- Pourquoi c'est seulement huit personnes qui ont été prises en compte par le projet, alors que vous aviez rencontré 16 détenus en Janvier passé ?

4- Quelles sont les lignes recommandées par le partenaire en question ?

Dans l'espoir d'une réponse à nos interrogations, recevez, M. le Président l'expression de nos salutations distinguées.

Ont signé : Noms Prénoms

Goma Abdoul Aziz Alles Atti Issa Issifou Yaya Soulema ni Kondooufia Tchasama Fofana Nafiou Issa Saliou Adam latif Aliagbo Marzouk Boukari Djobo Youssif Ali Banavei Bala Yacoubo Bilali Mohamed Soulemane Karrou Wawim

Ampliations :

Nos avocats

Les medias

Amnesty international

CNDH

L'OMCT.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.