Angola: Le pays à la Plénière du Processus de Kimberley

Luanda — Une délégation angolaise participe, du 18 au 22 novembre à New Delhi, en Inde, à la 16e réunion plénière annuelle du Processus de Kimberley (PK).

La délégation angolaise est dirigée par le coordonnateur de la Commission nationale du Processus Kimberley, Paulo MVika, et comprend le secrétaire exécutif du PK et président du comité Ad-Hoc de révision et réforme du PK, Estanislau Buio, le ministre conseiller de l'ambassade d'Angola en Inde, Joaquim Ganga, représentant l'ambassadeur.

Sous la présidence tournante de l'Inde, la réunion rassemble des représentants de 82 pays membres du PK, ainsi que de l'Union européenne, des membres de gouvernements, du secteur privé et de la société civile.

Au cours de ces quatre jours, les participants vont examiner les rapports annuels qui seront présentés par les responsables des comités et des groupes de travail, parmi lesquels le comité de révision et de réforme du PK, dirigé par l'Angola.

Les rapports du groupe de travail sur la surveillance, dirigé par l'Afrique du Sud, du groupe de travail sur la statistique (États-Unis), du groupe de travail d'experts sur les diamants, du conseil mondial de diamants, du groupe de travail sur les règles et procédures (Russie) et du comité de participation et de présidence (Union européenne) seront également présentés au cours de la plénière.

Parmi les sujets en discussion se distingue la présentation des sous-groupes du Comité de Réforme et de Révision du processus de Kimberley.

Des pays tels que la Russie, les États-Unis, la Chine, l'Autriche et le Botswana ont présenté leurs candidatures pour accueillir le Secrétariat permanent. Il revient à la plénière de décider quel pays devra prendre en charge cet important organe du Processus de Kimberley.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.