Afrique de l'Ouest: "Nous savons tous d'où viennent les financements des groupes terroristes", dit un ministre nigérien

Dakar — Le ministre nigérien de la Défense, Issoufou Katambé, a déclaré, mardi, à Diamniadio, connaître l'identité des Etats qui soutiennent financièrement les groupes terroristes au Sahel et a réclamé l'arrêt de ces financements.

"Il y a un  problème : le financement du terrorisme. Je ne vais pas entrer dans les détails. Nous savons tous d'où viennent ces financements. Il faut que les Etats qui sont derrière ces financements arrêtent", a-t-il martelé lors d'un panel du sixième Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique.

"Cette guerre (la lutte contre le terrorisme) nous coûte excessivement cher au Niger. Nous utilisons 19% du budget [de l'Etat] pour assurer la sécurité de notre pays", a souligné M. Katambé au second jour du forum qui se tient à Diamniadio, une commune située à une trentaine de kilomètres à l'est de Dakar.

En raison de leur nécessité et de leur importance, les dépenses faites par les pays du Sahel pour la sécurité doivent être considérées par les institutions financières internationales comme des "dépenses de développement", dit-il, déplorant que "ce n'est pas le cas actuellement".

La question sécuritaire au Sahel est "très compliquée", a constaté Issoufou Katambé, ajoutant : "Nous devons nous fixer des objectifs politiques. Le premier doit être la sauvegarde de l'intégrité territoriale de nos Etats."

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.