Cameroun: Trafic de carburant - Une campagne de répression en cours

Une équipe de contrôle du ministère de l'Eau et de l'Energie est aux trousses des trafiquants depuis deux semaines dans des points stratégiques à Yaoundé et ses environs.

Des contrôleurs de fraude du ministère de l'Eau et de l'Energie (Minee) ont interpellé vendredi, 15 novembre 2019 à Yaoundé, un camion transportant près de 10.000 L de carburant. En provenance du dépôt pétrolier de la Scdp au quartier Efoulan, le camion a fait un détour dans une concession située à l'arrière du dépôt où il a été surpris par l'équipe de contrôle en train de « siphonner les quantités de carburant dans sa cuve », révèle l'un des contrôleurs. Incapable de justifier sa présence en ce lieu réputé pour la vente illicite de carburant et de surcroît les réservoirs descellés, le chauffeur a été sommé de reconduire son camion vers le dépôt, escorté par une dizaine de gendarmes du Groupement polyvalent d'intervention de la gendarmerie nationale (Gpign). Le camion était censé livrer du carburant à une station service au Nkoabang, apprendt- on d'un autre transporteur. Au terme de plus d'une heure de discussion entre les responsables du dépôt, le chauffeur et les éléments de la brigade de contrôle, le camion a été immobilisé. «Nous attendons la décision de notre hiérarchie. Pour l'instant le camion ne sortira pas», annonce le sous directeur chargé des contrôles des fraudes énergétiques au Minee, qui a rejoint l'équipe au dépôt.

Cette interpellation intervient dans le cadre d'une campagne mobile de répression initiée par le ministère il y a une dizaine de jours dans la ville. Plus tôt le matin, l'équipe s'est rendue à Nkometou, et la veille, elle était en opération à Awae village. « Nous avons découvert près d'une quarantaine de magasins de stockage de carburant détournés à Awae. Nous avons saisi les bidons et interpellé les magasiniers », révèle Bertin Mathieu Fodjeu, président national des associations syndicales des droits de consommateurs, membre de l'équipe de contrôle.

En deux semaines, des descentes ont été effectuées à Nkometou, Nomayos et Awae village, des localités situées aux différentes sorties de la ville de Yaoundé. Pour chacune de ces descentes, les équipes ont saisi des dizaines de bidons contenant du carburant issus dusiphonage de camions citernes et de l'essence frelatée « Lorsque les camionneurs sortent des dépôts ils s'arrêtent dans ces villages pour siphonner leur cuve. Certains se contentent de réduire quelques litres et d'autres en plus de réduire, ils y rajoutent du pétrole et d'autres substances chimiques », poursuit-il.

Ces opérations initiées par le Minee visent à réduire les trafics de carburant dans les stations et s'étendra dans d'autres villes du pays.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.