Sénégal: Oumar Dia, Sg Sudes/Esr - «Le délai d'une semaine est insuffisant»

19 Novembre 2019

«Le Sudes est membre de la Commission nationale d'orientation des bacheliers. Le syndicat a une seule voix pour ne pas pouvoir influer sur la cadence du processus d'admission dans les universités.

Nous avions signalé à la commission que le délai d'une semaine est insuffisant pour permettre aux jeunes bacheliers de valider leur choix d'autant plus qu'il va falloir débourser 25.000 F Cfa pour ne pas voir sa place attribuée à quelqu'un d'autre.

Dans un pays pauvre, comme le Sénégal, on ne peut pas ne pas prendre en compte le volet social. Le délai est très court.

Le Sudes condamne et déplore cette situation. Il y va de l'intérêt de l'Enseignement supérieur. Les mesures d'accompagnement n'ont que d'effet d'annonce. Du moins, pour le moment. Le recrutement de 200 enseignants est très insuffisant par rapport à l'ampleur des besoins.

Nous assistons à d'énormes départs de professeurs à la retraite. Nous avions proposé un Plan Marshall de recrutement d'au moins cinq cent (500) enseignants-chercheurs et chercheurs par an, pendant dix (10) ans.

Le gouvernement entretient volontairement le flou sur les chantiers universitaires. Je précise d'ailleurs qu'il n'a pas cette volonté d'achever les infrastructures universitaires. Ce n'est pas d'ailleurs une priorité.

Depuis 2009, l'amphithéâtre de l'université de Ziguinchor n'a pas été livré, alors que les chantiers, notamment le Centre de conférence de Diamniadio, a été acheminé en un temps record.

En mars 2015, le président de la République avait annoncé l'ouverture de l'université Amadou Makhtar Mbow, en octobre 2016. Que nenni ! C'est le cas des travaux de l'université Sine-Saloum de Kaolack. Ils ont fait de la location pour démarrer les cours».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.