Sénégal: Abdoulaye Daouda Diallo, révèle - «Le taux d'inclusion financière est de 29,2%»

19 Novembre 2019

Abdoulaye Daouda Diallo, ministre des Finances et du Budget, prenant part à l'ouverture des travaux de la Semaine de l'inclusion financière hier, lundi 18 novembre, au siège de la Bceao, a laissé entendre qu'«au Sénégal, la contribution de ses services à l'inclusion financière ressort à 29,2% en 2018 pour un taux global d'inclusion financière de 67,0%».

A l'en croire, «cet apport de la monnaie électronique s'est traduit dans l'Uemoa par une augmentation du nombre de comptes de monnaie électronique ouverts». (Voir par ailleurs).

S'agissant du nombre de transactions, le ministre des Finances et du Budget explique que les «statistiques se chiffrent, au Sénégal, à 7,1 millions de comptes de monnaie électronique ouverts en 2018 pour 298,8 millions de transactions à la même période ; soit, en valeur monétaire, 2719 milliards de FCFA».

La révolution du numérique est en marche, mais elle n'atteindra les objectifs souhaités que «si chacun de nous en est un acteur stimulateur», soutient-il.

Le Sénégal peaufine sa stratégie nationale

Se voulant confiant par rapport aux engagements du Sénégal pour matérialiser l'inclusion financière, Abdoulaye Daouda Diallo dira: «je puis vous assurer de l'engagement du gouvernement sénégalais pour la poursuite des réformes initiées en faveur du développement de l'économie numérique et pour la mise en œuvre des projets de digitalisation des paiements, afin d'en faire un levier de promotion de l'inclusion financière de nos populations».

Et pour ce faire, ajoutera-t-il: «la Stratégie nationale d'inclusion financière du Sénégal, qui devra être finalisée dans les prochaines semaines, constituera sans aucun doute une feuille de route pour l'atteinte de nos objectifs».

En outre, il se dit «... convaincu que la richesse de vos réflexions permettront, à travers les différents panels, d'identifier de nouvelles pistes d'actions pour une utilisation optimale des innovations technologiques au service de la dématérialisation des procédés de paiements, sans préjudice pour la stabilité financière et la protection des consommateurs».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.