Algérie: La presse nationale relève le défi des candidats à la présidentielle à convaincre les Algériens à aller voter

Alger — Les quotidiens nationaux parus mardi ont relevé que la campagne électorale pour l'élection présidentielle du 12 décembre prochain, entamée dimanche, n'a pas encore atteint sa vitesse de croisière, soulignant, néanmoins, que les cinq candidats en lice veulent relever le défi de convaincre les Algériens d'aller voter pour préserver le pays.

Le journal El-Moudjahid, qui a consacré un cahier spécial à l'évènement sous le titre "Présidentielle 2019 : les candidats expliquent leurs priorités", a noté en effet que "la campagne électorale n'a pas atteint pour l'instant son rythme de croisière, mais elle s'annonce sous de bons auspices", évoquant l'intérêt de "la population dans son ensemble à ce que proposent les uns et les autres, leurs promesses, engagements et propositions pouvant offrir aux Algériens, une opportunité de sortir d'un quotidien morose".

Dans le même contexte, Le Soir d'Algérie est revenu également sur les deux premières journées de la campagne électorale, en titrant "Pas encore la vitesse de croisière", mettant l'accent sur le fait que "l'effervescence habituelle qui s'empare de la scène politique à l'occasion de rendez-vous électoraux aussi importants est la grande absente".

Le quotidien a soulevé notamment la question des panneaux d'affichage prévus par les communes pour afficher les portraits des cinq postulants qui sont à présent boudés et les déplacements des candidats qui obéissent, a-t-il mentionné, au renforcement du dispositif sécuritaire.

Quant à Reporters, qui a réservé un dossier spécial au sujet de l'indépendance de la justice et les engagements des prétendants à la magistrature suprême, a évoqué, quant à lui, une "phase délicate", estimant que "la campagne en cours devrait à l'évidence nous réserver des moments d'embarras, mais aussi d'enseignements sur des candidats qui briguent le poste du président de la République".

Lire aussi: Presse nationale: détermination des candidats à convaincre les Algériens d'aller voter en masse

De son côté, L'Expression, qui a abordé les programmes des candidats, sous le titre "des promesses à profusion", a mis en exergue dans son éditorial les enjeux de cette campagne électorale, qualifiée d'"inédite", appelant les cinq prétendants lancés dans la course à la présidentielle, à "convaincre, d'abord et surtout l'électorat quant à la nécessité d'insérer le bulletin de vote dans l'urne et, cela avant même d'œuvrer à les séduire". Pour appuyer son point de vue, l'auteur de l'édito a rappelé la situation de crise que traverse la pays depuis de nombreux mois.

Horizons s'est focalisé, pour sa part, sur la question des entraves au processus électoral, citant particulièrement "les actes de violences à l'encontre des citoyens qui soutiennent la présidentielle de 2019". Citant le docteur en droit, Souileh Boudjamâa, la publication a précisé que "la violence" à l'égard des personnes favorables au scrutin du 12 décembre seront considérés comme "un acte criminel qui peut conduire l'auteur présumé en prison et à payer une amende selon la gravité de la violence exercée sur la victime (article 100 du code pénal)".

La presse arabophone a abondé dans le même esprit, évoquant "une campagne déterminante" pour laquelle les cinq candidats en lice devraient déployer d'intenses efforts pour inciter les citoyens à participer massivement.

"Al Massa" a fait sa Une avec le titre "L'Algérie sera construite par tous", notant que la deuxième journée de la campagne a été marquée par l'appel lancé par les candidats pour la participation des Algériens à la reconstruction des institutions de l'Etat.

Le journal est revenu sur les différentes déclarations des candidats lors des meetings organisés dans les différentes wilayas du pays, ce qui montre leur détermination à répondre aux demandes de la population et à la participation de tous.

Al-Fajr s'est concentré, quant à lui, sur les efforts des candidats qui sont en campagne depuis dimanche pour convaincre les citoyens de voter et sur l'importance du scrutin.

Pour Echourouk, la campagne électorale "enflamme la scène politique", mettant l'accent sur la concurrence entre les postulants pour séduire l'électorat et le convaincre de se rendre aux urnes afin d'élire un président, tandis qu'"El Bilad" a écrit dans un de ses articles réservés à la campagne électorale que l'une des principales promesses des candidats est celle de l'édification d'une "nouvelle République" et la lutte contre la corruption.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Presse et Média

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.