Ile Maurice: Premier trimestre - Les revenus de CIEL dopés par le textile et la finance

19 Novembre 2019

Le groupe CIEL a vu son chiffre d'affaires progresser de 3 % au premier trimestre se terminant le 30 septembre 2019 pour atteindre Rs 6,27 milliards contre Rs 6,09 milliards pour la même période l'année dernière.

Le résultat avant impôts, intérêts, dépréciation et amortissements (EBITDA) a atteint, pour sa part, Rs 728 millions par rapport à Rs 616 millions en 2018, soit une marge stable de 10 % de l'EBITDA. Les bénéfices du groupe après impôts s'élèvent à Rs 126 millions, soit légèrement inférieurs à la même période en 2018, quand ils montaient à Rs 129 millions.

Pour Jean-Pierre Dalais, Group Chief Executive de CIEL, ce premier trimestre confirme une dynamique positive au niveau de la capacité du groupe à générer de l'EBITDA et à accroître sa profitabilité à moyen terme. Ainsi, le cluster textile et finance, dit-il, affiche de solides résultats. Le pôle santé est également en croissance. Les perspectives sont, cependant, plus difficiles au niveau de SUN Limited et de la compagnie associée, Alteo, qui font face à un environnement challenging que l'on connaît et qui devrait persister cette année. «Nous restons, dans ce contexte, pleinement concentrés pour exécuter notre stratégie, développer de nouveaux marchés porteurs et optimiser notre productivité.»

Résultats sectoriels

Les résultats de CIEL s'appuient sur la performance de ses différents pôles d'activités. À commencer par le pôle textile qui affiche pour ce premier trimestre une bonne performance, comparée à la même période l'année précédente. Le segment woven (chemise) reste le principal générateur de bénéfices du pôle, grâce en particulier à la bonne performance de ses opérations en Inde, qui continuent de démontrer de très bons niveaux d'excellence opérationnelle et de satisfaction client. Le segment knits (tricot) a connu, en revanche, un trimestre plus difficile tandis que le segment knitwear (bonneterie) a enregistré de meilleurs résultats grâce à l'amélioration de la performance de son usine automatisée d'Antsirabe, à Madagascar.

Dans un contexte de basse saison pour le pôle hôtelier, SUN Limited a enregistré une baisse de 3,4 % de son taux d'occupation tandis que son taux journalier moyen a augmenté de 12,6 % affichant ainsi des résultats légèrement en deçà de ceux de l'année précédente. Ces résultats s'expliquent principalement par les travaux de rénovation entrepris à l'hôtel Sugar Beach Resort (Maurice). Le pôle finance affiche, pour sa part, une hausse de 33 % de ses bénéfices après impôts grâce à la performance de ses activités bancaires. Bank One et BNI Madagascar ont enregistré une bonne performance dans la plupart de leurs segments d'activités.

Quant à la division agro & immobilier, composée principalement des activités de l'entité associée, Alteo Ltd, et de la filiale Ferney Ltd, elle a été impactée par la baisse des performances d'Alteo au niveau de ses opérations sucrières à Maurice et au Kenya. Le pôle santé affiche, lui, une belle performance comparée à la même période l'année précédente, reflétant des taux d'occupation plus élevés à la Clinique Darné et à l'hôpital Wellkin ainsi qu'une amélioration de l'efficience opérationnelle. L'environnement commercial au Nigeria et en Ouganda s'est également amélioré. Au niveau de la compagnie, la valeur de l'actif net par action s'élevait à Rs 6,51 au 30 septembre 2019 contre Rs 7,02 au 30 juin 2019 ; et, au niveau du groupe, la valeur de l'actif net par action s'élevait à Rs 7,60 au 30 septembre 2019 contre Rs 7,79 en juin 2019.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.