Congo-Brazzaville: Statistiques - Les cadres échangent sur l'importance des données fiables

Dans le cadre de la célébration de la vingt-neuvième journée africaine de la statistique, le 18 novembre, l'Institut national de la statistique a organisé, à Brazzaville, une série de conférences-débats. Accompagnée d'une journée portes-ouvertes, la rencontre a également mis au centre des débats la situation des réfugiés et personnes déplacées au Congo.

Ouvrant les travaux, le directeur général de l'Institut national de la statistique (INS), Gabriel Batsanga, a souligné que la célébration de cette journée est l'occasion de rappeler l'existence et le travail abattu par le système statistique national.

« Face à une demande sans cesse croissante en données statistiques multisectorielles, liées par exemple à la mise en œuvre et au suivi et évaluation du Plan national de développement 2018-2022, il est nécessaire de doter l'ensemble du système statistique national des moyens essentiels (humains, financiers et matériels) afin de répondre efficacement à cette demande », a indiqué le directeur général de l'INS.

La conférence-débat à l'occasion de cette journée s'est articulée autour de trois thématiques : « La statistique : outil d'aide à la prise de décision » ; « Responsabilité du système statistique national dans la gestion des politiques socio-économiques en République du Congo » ; « Situations des réfugiés et déplacés en République du Congo ».

Les deux premières thématiques ont été l'occasion de rappeler le rôle majeur des statistiques comme base de toute décision rationnelle de développement. « Tout développement implique la production des données statistiques de qualité permettant l'élaboration et la mise en œuvre des projets et programmes de développement », a évoqué Gabriel Batsanga. Il a poursuivi qu'en analysant le thème de l'année dernière et celle en cours, il est impératif de disposer d'un système statistique de qualité afin d'améliorer la transparence et la responsabilité en matière politique d'élaboration des programmes de développement.

S'agissant du troisième thème, intimement lié à cette vingt-neuvième journée, il a permis de rappeler l'invite de l'Union africaine envers ses pays membres à mettre en œuvre des politiques sociales et économiques visant à promouvoir le bien-être des personnes réfugiées et déplacées car ce fléau impacte tous les secteurs, à savoir économique, environnemental, politique, social, etc.

Selon une étude menée par le Haut-commissariat des Nations unies aux réfugiés, le Congo accueille actuellement près de soixante mille réfugiés, principalement originaires de la République centrafricaine, de la République démocratique du Congo et du Rwanda; et plus de cent mille personnes en déplacement forcé au Congo suite à différents événements produits entre avril 216 et décembre 2017. Pour Jovial Koua Oba, l'un des panélistes, avoir toutes les statistiques sur les réfugiés et personnes déplacées permettra d'améliorer l'aide qui leur est fournie et de régler au plus vite les difficultés auxquelles ils font face.

Rappelons que le thème retenu cette année est « Tout le monde compte : des statistiques de qualité pour une meilleure gestion des déplacements forcés en Afrique ». Instituée en mai 1990, ladite journée vise, en effet, à sensibiliser l'opinion publique africaine à l'importance de l'outil statistique dans le processus de développement des pays du continent.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.