Togo: Présidentielle - Rencontre entre l'opposition et le gouvernement

Rencontre opposition et gouvernement

Après les discussions sous l'égide de la communauté des États de l'Afrique de l'Ouest pour aboutir aux législatives de décembre 2018, pouvoir et opposition se sont retrouvés mardi 19 novembre pour la première fois pour parler de l'élection présidentielle de 2020.

Pour le gouvernement, c'est une rencontre qui permet de partager toutes les informations sur les préparatifs des prochaines élections présidentielles à tous les partenaires politiques.

La commission électorale nationale indépendante et la haute autorité de l'audiovisuel et de la communication y étaient conviées pour faire le point. Cet agenda de la rencontre aussitôt déroulé, Yaovi Agboyibor du CAR, Jean-Pierre Fabre de l'ANC et Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson de la CDPA ont décidé de quitter la salle de la rencontre.

« Nous, nous sommes intéressés par des discussions de fond sur ce qui doit être fait de manière consensuelle, explique Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson. Ensuite, nous ferons le suivi de ce que nous aurons arrêté ensemble ».

Selon Jean-Pierre Fabre, ce qui doit être fait, outre le recensement électoral et la recomposition de la Céni, est connu de tous. « En ce qui concerne la Cour constitutionnelle, nous disons que pour le moment la composition actuelle viole la Constitution telle que révisée le 8 mai 2018, détaille le chef de l'ANC. Il y a tout un ensemble de préoccupations dont le règlement permettra l'amélioration du cadre électoral ».

Gabriel Agbéyomé Kodjo du MPDD, qui est resté dans la salle jusqu'à la fin de la rencontre, regrette quant à lui le départ de ses collègues de l'opposition. Il explique être resté pour écouter ce qui allait être dit avant de conclure qu'il n'y avait avec cette rencontre aucune volonté d'ouverture pour une élection consensuelle et transparente comme le demande l'opposition.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.