Nigeria: La fermeture des frontières pourrait être prolongée jusqu'à fin janvier

Cela fait tout juste trois mois que le Nigeria a décidé de fermer ses frontières, invoquant une mesure pour lutter contre les trafics et la contrebande. Une situation qui impacte particulièrement les économies des pays voisins, notamment celles du Bénin et du Niger.

Des échanges diplomatiques ont lieu régulièrement, depuis plusieurs semaines, pour mettre fin à la fermeture des frontières qui représente un manque à gagner important pour les voisins du Nigeria. La semaine dernière, le ministre nigérien des Finances estimait la baisse des recettes à environ 40 milliards de francs CFA.

Le président nigérian a échangé, à plusieurs reprises, avec ses homologues du Bénin et du Niger. Puis, la semaine dernière, une réunion s'est tenue à Abuja, au siège de la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest en présence de plusieurs ministres de ces trois pays.

Les participants ont annoncé la création d'un comité conjoint, pour relancer les échanges commerciaux et mettre en place des sanctions contre la contrebande.

Nous n'avons plus d'argent, nos économies sont terminées. Il n'y a plus à manger. On dort par terre. On dort dans les véhicules. Nous sommes obligés de dormir et de nous laver auprès de nos véhicule.

Ils ont aussi convenu de mettre en place des patrouilles communes menées par les forces de sécurité des trois pays qui doivent se réunir lundi et mardi prochains, afin de faire part de leurs recommandations.

Le Bénin et le Niger espèrent que les frontières pourront rouvrir au plus vite, alors que le Nigeria dit vouloir prolonger la mesure jusqu'à fin janvier.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.