Guinée: Le pays se défend contre un rapport d'Amnesty International

15 Novembre 2019

Pour Amadou Damaro Camara, président du groupe Parlementaire RPG Arc-en-ciel, c'est un "rapport biaisé". Damaro Camara invite l'opposition aux urnes pour trancher le débat sur la modification de la constitution.

Le gouvernement guinéen dénonce le rapport publié mercredi par Amnesty International et qui dénonce les atteintes aux droits de l'homme dans le pays.

Selon l'Ong de défense des droits de l'homme, au moins 70 manifestants ont été tués ces cinq dernières années lors des manifestations de l'opposition.

Pour Amadou Damaro Camara, président du groupe Parlementaire RPG Arc-en-ciel, la majorité au pouvoir, "l'Ong n'a pris en compte que la version de l'opposition dans cette crise".

Amadou Damaro Camara invite l'opposition aux urnes pour trancher le débat sur la modification de la constitution. Ci-dessous, vous pouvez écouter l'interview de monsieur Damaro Camara.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.