Sénégal: Le multilatéralisme au menu du Forum paix et sécurité en Afrique

18 Novembre 2019

La 6ème édition du Forum sur la paix et la sécurité en Afrique est consacré aux défis du multilatéralisme. Aux côtés des Etats, il y a des organisations telle la Fondation Konrad Adenauer qui participent à ce forum.

C'est parti pour deux jours de conférence à Dakar. La 6ème édition du forum international sur la paix et la sécurité en Afrique a démarré avec un appel au renforcement des moyens pour combattre les djihadistes au Sahel lancé par le président sénégalais Macky Sall et son homologue mauritanien Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani.

Cette année, les discussions tournent autour des défis actuels du multilatéralisme. La coopération entre les Etats est un levier important pour combattre l'insécurité, estime Florian Karner, représentant résident de la Fondation Konrad Adenauer à Abidjan et directeur du programme "dialogue sécuritaire" qui couvre l'Afrique de l'Ouest.

"Le sujet du sommet tombe bien parce que tous les acteurs ont bien compris qu'il y a seulement des solutions communes pour stabiliser la zone" du Sahel, soutient l'expert.

L'Allemagne soutient le multilatéralisme

La Fondation allemande Konrad Adenauer est présente au forum de Dakar "en tant que facilitateur pour proposer une plateforme d'échanges à long terme pour rassembler des acteurs clés. C'est un investissement de l'Allemagne", rappelle Florian Karner.

Réagissant à l'appel lancé par les chefs d'Etats sénégalais et mauritanien, le représentant résident de la Fondation Konrad Adenauer à Abidjan souligne que "un mandat fort pourrait être une bonne solution pour plus de cohérence sous le chapeau des Nations unies" afin de créer plus d'impact dans la lutte contre l'insécurité. Florian Karner appelle cependant à une sensibilisation des populations pour qu'elles soutiennent les actions déployées.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.