Sénégal: Protection de l'enfance - Des progrès enregistrés au pays (Silvia Danaloiv)

Dakar — Des progrès ont été notés ces trente dernières années au Sénégal s'agissant de la protection des enfants, a soutenu mardi à Dakar, Silvia Danaloiv, représentante résidente de l'UNICEF à Dakar

"D'énormes progrès ont été notés durant ses 30 dernières années" a-t-elle notamment dit à l'ouverture d'une journée d'actions initiée par la Coalition des associations et organisations non gouvernementales militant en faveur de l'enfance.

"Aujourd'hui, beaucoup d'enfants vivent longtemps et en meilleur santé tandis que le taux de mortalité des nouveaux nés a baissé de 40 % et celui juvénile de 71 %", a-t-elle fait valoir.

"En matière d'éducation un taux de 86 % a été enregistré et 77 % des enfants de moins de cinq ans sont enregistrés à l'état civil", a-t-elle ajouté.

Silvia Danaloiv a dans le même temps insisté sur les défis à relever en dépit des progrès enregistrés ces dernières années.

"Cinq millions d'enfants en âge de scolarisation actuellement évoluent en dehors du système scolaire, alors que 100.000 talibés sont contraints à mendier et à vivre dans des conditions misérables", a regretté la diplomate.

Le représentant du ministre de la Femme, de la Famille, Genre et de la Protection des enfants, Niokhobaye Diouf, a de son côté réaffirmé l'engagement de l'Etat du Sénégal à promouvoir les droits de l'enfant.

Il a rappelé qu'un Code de l'enfant allant dans le sens de renforcer les droits de cette catégorie était déjà en cours d'élaboration au Sénégal.

"Ce code de l'enfant est actuellement en étude au niveau du secrétariat du gouvernement et sera bientôt transmis au conseil des ministres pour son adhésion", a-t-il signalé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.